En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre navigation, faciliter votre connexion et recueillir des statistiques.

En savoir plus OK


> Reportages

Profession Neurologue, seconde partie

Une campagne d'information de la Fédération Française de neurologie pour mieux faire connaitre les symptômes et les maladies neurologiques.

 FEDERATION FRANCAISE DE NEUROLOGIE, REPORTAGE - 

Réalisation : Gaël de Vaumas  - Mandaté par Fédération Francaise de Neurologie
Liens d'intérêts
Source : Press Tv News - Acteurs de Santé  Publié le 1 février 2019, révisé le 1 février 2019
S'abonner au flux rss
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer à un ami Plus...

Neurologue, Le Spécialiste des Maladies du Système Nerveux.

Dr. François Sellal, neurologue, Président de la Fédération Française de Neurologie (FFN), Hôpitaux Civils, Colmar.

« Les neurologues ont décidé de partir en campagne car ils ont constaté que leur spécialité reste encore très imparfaitement connue du grand public, souvent confondue avec la neuropsychiatrie ou la neurochirurgie. Le public a en effet des difficultés à cerner le métier de neurologue et il a une excuse, la neurologie est une spécialité particulièrement vaste. Il n'est pas étonnant par conséquent que les maladies neurologiques tout comme leurs symptômes ne soient pas toujours identifiés comme tels. C'est pourquoi les neurologues ont décidé de lancer une campagne d'information auprès du grand public : ''Profession neurologue : le spécialiste des maladies du système nerveux. »

Sclérose en plaques, des traitements de plus en plus efficaces.
Gilles Defer, neurologue, CHU de Caen.

"Un certain nombre de symptômes peut faire suspecter une sclérose en plaques comme des troubles visuels, principalement une baisse de l'acuité visuelle, des troubles sensitifs comme des engourdissements, des fourmillements, mais aussi des troubles moteurs comme des difficultés à la marche ou une faiblesse d'un membre."
Des traitements qui permettent de mener une vie tout à fait normale.  
"Le diagnostic sera le plus souvent fait chez l'adulte jeune, particulièrement chez la femme. Il nécessite l'utilisation d'une IRM, examen qui a révolutionné les capacités diagnostiques et la prise en charge thérapeutique de la sclérose en plaques et qui sera à réaliser le plus tôt possible. Nous avons aujourd'hui des traitements tout à fait efficaces dans cette maladie qui permettent aux patients de mener une vie familiale, professionnelle et sociale parfaitement normale."

Céphalées, trop fréquentes pour être négligées.
Haiel Alchaar, neurologue libéral, Nice.
"Près de 20% de la population française est migraineuse. Les maux de tête ou céphalées sont un motif fréquent de consultation. Certaines céphalées comme la migraine qui touche près de 20% de la population nécessitent un diagnostic précis et une prise en charge adaptée. Par ailleurs, 3% de la population ont des maux de tête quotidiens sans cause précise qui nécessitent la plupart du temps une enquête très minutieuse pour établir un diagnostic précis afin de reconnaitre les implications psychologiques, de l'environnement, les facteurs professionnels."
Guérir les crises migraineuses en moins de deux heures. 
"Il existe de nombreuses thérapeutiques de la maladie migraineuse à disposition qui permettent de réduire la fréquence et l'intensité des crises d'environ 50% ainsi que leur durée et donc d'améliorer la qualité de vie des patients."


Troubles de la mémoire, comprendre et accompagner,
Catherine Thomas-Antérion, neurologue libérale, Lyon.

"Le fait de ne pas avoir consolidé des souvenirs, de ne pas se rappeler un évènement personnel ou les détails d'une information qu'on a entendu à la télévision ou encore d'avoir passé la soirée avec des amis ou d'avoir vu deux fois le même film ; le fait de rencontrer une difficulté à accéder à l'information ou à se projeter dans le futur peut s'observer dans beaucoup de situations. La première chose à laquelle on pense est la maladie d'Alzheimer, car on sait que c'est une maladie qui touche la mémoire, mais elle touche aussi les fonctions intellectuelles avec des difficultés et des plaintes de langage, d'orientation spatiale, de troubles des gestes."
Maladie d'Alzheimer ou troubles de l'attention ? Connaitre sa maladie. 
"L'entretien neurologique va nous guider pour choisir les tests et établir un bilan qui va permettre de trouver d'autres explications aux troubles de mémoire, notamment le fait d'avoir des difficultés d'attention qui sont très fréquentes. Il faudra expliquer tout ce qui marche pour que la personne puisse mettre en place des compensations. Comprendre ce qu'on a comme maladie pour la personne et ses proches permet de lutter contre et d'accepter la mise en place outre des traitements médicamenteux, de tous les traitements d'accompagnement non médicamenteux."


Tumeurs cérébrales, des espoirs de traitement,
Hoang Xuan, neurologue, Hôpital Pitié
-Salpêtrière, APHP, Paris.
"Il existe des symptômes qui peuvent faire penser à une tumeur cérébrale mais ce ne sont pas des symptômes spécifiques. Il peut s'agir de céphalées inhabituelles dans leur intensité ou leur durée, d'une crise d'épilepsie ou bien d'un déficit, d'une gêne motrice ou encore d'un problème de langage. Ces symptômes doivent amener à faire un bilan, comme une imagerie cérébrale qui pourra permettre de découvrir une tumeur."
Préserver la qualité de vie des patients. 
"Il existe une très grande diversité de tumeurs, certaines sont bénignes, d'autres sont plus agressives. Le diagnostic doit être posé assez précocement pour mettre en place le meilleur traitement avec pour objectif d'améliorer les symptômes. De grands progrès thérapeutiques ont été réalisés qui permettent de traiter ces tumeurs et de préserver la qualité de vie des patients."

Douleur, les maladies neurologiques aussi ! 
Emmanuel Ellie, neurologue, Centre hospitalier de la Côte Basque, Bayonne.
"Toutes les douleurs ne sont pas d'origine rhumatismale ou en rapport avec une arthrose chronique. De très nombreuses douleurs sont en rapport avec une atteinte du système nerveux qu'il s'agisse du cerveau, de la moelle épinière ou encore des nerfs périphériques."
De nombreuses maladies neurologiques sont douloureuses. 
"On peut observer des douleurs dans des maladies très diverses comme la maladie de Parkinson responsable de douleurs qui siègent le plus au souvent au niveau de la colonne vertébrale ou du rachis et qui vont irradier ensuite au niveau des jambes. Une maladie comme la sclérose en plaques peut engendrer des douleurs tant au niveau des jambes que des bras ; d'autres maladies comme les AVC peuvent parfois engendrer des séquelles douloureuses qui vont nécessiter des traitements spécifiques."
Soulager au maximum les douleurs neuropathiques. 
"Il existe aussi une catégorie de douleurs plus spécifiquement neurogènes qui sont des douleurs de névralgies faciales, des douleurs consécutives à une maladie comme le zona ou en rapport avec des neuropathies périphériques, c'est-à-dire des maladies qui touchent les fibres nerveuses qui descendent jusqu'au niveau des pieds et au niveau des mains ou encore le syndrome des jambes sans repos qui peut occasionner des réveils nocturnes et oblige les patients à déambuler pour tenter de faire cesser ces phénomènes désagréables. Ces douleurs neurogènes sont à type de brûlures, parfois de fourmillements, parfois de décharges électriques. Elles sont souvent exacerbées par le frôlement, par le contact et s'accompagnent d'un engourdissement, d'une anesthésie dans les zones douloureuses. Toutes ces douleurs neuropathiques nécessitent un diagnostic précis et le choix d'un traitement adapté, qu'il soit médicamenteux ou non, car les diverses approches doivent le plus souvent être combinées. Il est difficile de faire disparaitre totalement les douleurs mais l'objectif est de les soulager suffisamment pour permettre à nos patients, malgré cette douleur chronique, de mener une vie la plus normale possible."

Interviews réalisées lors des JNLF 2018 à Bordeaux.
En savoir plus : http://www.ffn-neurologie.fr/

  • PROFESSION NEUROLOGUE, SECONDE PARTIE
     FEDERATION FRANCAISE DE NEUROLOGIE, REPORTAGE
  • PROFESSION NEUROLOGUE, PREMIÈRE PARTIE
     FÉDÉRATION FRANÇAISE DE NEUROLOGIE, REPORTAGE
  • UN VRAI FILM DE BOULES CONTRE LE CANCER DU TESTICULE
    Olivier JEROME
    Président de l’Association Cerhom
  • INNOVATION, L’HUMAIN ET LE DIGITAL DOIVENT FONCTIONNER ENSEMBLE
    Philippe BLOCH
    Auteur, conférencier, animateur sur BFM business 
  • MARÉE ROSE À FÉCAMP
    Marie-Agnès POUSSIER-WINSBACK
    Maire de Fécamp, Présidente de la communauté d'agglomération Fécamp Caux Littoral
  • SOMMEIL ET COURSE AU LARGE, EN PARLER DANS LES MÉDIAS
    Fabrice AMEDEO
    Navigateur
  • SAVOIR SE SOIGNER SEUL EN MER
    Fabrice AMEDEO
    Navigateur
  • LARGUER LA MALADIE DE CROHN !
    Pierre-Louis ATTWELL
    Navigateur
  • SEP, RENFORCEMENT MUSCULAIRE À PARIS
     REPORTAGE
  • BOXONS LA SEP, REPORTAGE À PARIS
     REPORTAGE
  • BOXONS LA SEP À ARRAS
     REPORTAGE
  • STRETCHING À ARRAS POUR LES PERSONNES ATTEINTES DE SEP
     REPORTAGE
Copyright 1998/2019 © PressTVNews - Tous droits réservés - Qui sommes-nous ? - Informations légales - Contact