En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre navigation, faciliter votre connexion et recueillir des statistiques.

En savoir plus OK


> Reportages

Un cadre juridique pour les robots

La personne robot au même titre que la personne physique, la personne morale, permet de cristalliser les droits particuliers des robots en termes de responsabilité, de dignité, de traçabilité et de décision

Alain BENSOUSSAN - Avocat

Réalisation : Gaël de Vaumas  - Publication Acteurs de Santé
Liens d'intérêts
Source : Press Tv News - Acteurs de Santé  Publié le 31 juillet 2018, révisé le 31 juillet 2018
S'abonner au flux rss
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer à un ami Plus...

La question fondamentale en matière de droit des robots est : « faut-il un cadre juridique particulier ? ». La réponse est clairement oui, les robots sont autonomes, ils sont libres. La technologie aujourd’hui est telle qu’ils peuvent apprendre, comprendre, mémoriser et surtout avoir une expérience grâce aux capteurs. 

Les robots ont une responsabilité Il faut créer un cadre juridique pour cela. Réfléchir sur les robots, c’est réfléchir sur l’intelligence artificielle. Ce qui m’a étonné au début, c’est la capacité de ces algorithmes d’écraser les humains. Aujourd’hui ces intelligences artificielles réintroduites, non plus dans le domaine du jeu mais dans le domaine de la santé ou dans celui du droit, permettent de résoudre des problèmes complexes. En conséquence, il m’a semblé utile de réfléchir et de proposer un cadre juridique : la personne robot au même titre que la personne physique, la personne morale, permet de cristalliser les droits particuliers des robots en termes de responsabilité, de dignité, de traçabilité et de décision. « Faut-il laisser en dernier ressort la décision au robot ou aux humains ? », telle est la vraie question du droit des robots pour tous les citoyens.

 Itw réalisée lors du Big Bang Santé du Figaro 2017 dont l'Observatoire de l'Information Santé est partenaire. En savoir plus : http://bigbang.lefigaro.fr/sante/

 

 

  • LARGUER LA MALADIE DE CROHN !
    Pierre-Louis ATTWELL
    Navigateur
  • SOMMEIL ET COURSE AU LARGE, EN PARLER DANS LES MÉDIAS
    Fabrice AMADEO
    Navigateur
  • SAVOIR SE SOIGNER SEUL EN MER
    Fabrice AMADEO
    Navigateur
  • UN CADRE JURIDIQUE POUR LES ROBOTS
    Alain BENSOUSSAN
    Avocat
  • VOGUE AVEC UN CROHN, UNE COURSE EN SOLITAIRE.
    Pierre-Louis ATTWELL
    Navigateur, Club Nautique Honfleur.
  • DÉFIER LA MALADIE DE CROHN
    Regards croisés, Alain OLYMPIE, afa, Pr. LAURENT PEYRIN-BIROULET
    CHRU Nancy
  • MONTRER QUE MÊME MALADE TOUT EST POSSIBLE
    Fabienne PIOCH-LAVAL
    Mayoly Spindler
  • SEP, APPRENDRE LE LÂCHER PRISE AVEC LA PSYCHOMOTRICITÉ
    Emmanuelle GROLLEAU
    Psychomotricienne SEP, Saint Philibert Lomme
  • PAGAYER CONTRE LA SEP JUSQU’EN ARCTIQUE !
    Géraud PAILLOT
    Patient SEP, Aventure Hustive
  • POLAR KID, UN AVIATEUR FACE À LA SCLÉROSE EN PLAQUES
    Loïc BLAISE
    Pilote d'hydravion - chef d’expédition des missions Polar Kid
  • SEP ET COMPÉTITION, UNE INCROYABLE MOTIVATION
    Circée PELOUX
    Membre de l’équipe de France d’escrime handisport
  • SEP, NE JAMAIS ABANDONNER, TOUJOURS SE RELEVER !
    Mickael LIPON
    Boxeur handisport, Club Boxing Lyon United
Copyright 1998/2018 © PressTVNews - Tous droits réservés - Qui sommes-nous ? - Informations légales - Contact