En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour améliorer votre navigation, faciliter votre connexion et recueillir des statistiques.

En savoir plus OK


> Professionnels de santé

Hypocondriaques et cybercondriaques face aux médias et à Internet

Etude Ifop/Capital Image "Les Français et l'hypocondrie" 2014

Pr Jean-Pierre OLIÉ - Membre de l'Académie Nationale de Médecine

Réalisation : Gaël de Vaumas  - Mandaté par Capital Image
Liens d'intérêts
Source : Press Tv news  Publié le 23 novembre 2015, révisé le 27 décembre 2015
S'abonner au flux rss
Partager sur Facebook Partager sur Twitter Envoyer à un ami Plus...

"Les médias participent à améliorer notre niveau d’éducation sanitaire. Lorsqu’on est bien informé, on peut être plus inquiet dans certaines situations. Avec internet, il y a deux hypothèses : soit les personnes améliorent leurs connaissances sur la maladie ; soit elles sont envahies par une pathologie hypocondriaque préexistante qui va alimenter leur pathologie. Il faut leur conseiller de se faire accompagner d’un soignant" , indique Jean-Pierre Olié.

L'interview de Jean-Pierre Olié a été réalisée par Stéphanie Chevrel et Gaël de Vaumas, co-fondateurs de Capital Image, dans le cadre de l’étude Ifop menée à l’occasion des 25 ans de l’agence de Relations Publiques santé sur le thème « Les Français, l'information santé et la peur de la maladie ». Retrouvez l'étude Ifop/Capital Image 2014 sur capitalimage.net.

  • SANTÉ ET MÉDIAS : PARTAGER LES INFORMATIONS SCIENTIFIQUES
    Isabelle ARNULF
    Neurologue à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière
  • DÉVELOPPER LA CULTURE NUMÉRIQUE DES MÉDECINS
    Gérard BERRY
    Professeur au Collège de France
  • L'INFORMATISATION DE LA MÉDECINE AUJOURD'HUI ET DEMAIN
    Gérard BERRY
    Professeur au Collège de France - Académie des Sciences
  • LES RÊVES, UNE NOUVELLE FENÊTRE POUR LA RECHERCHE SUR LE CERVEAU
    Pr Isabelle ARNULF
    Neurologue à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière
  • SEVRAGE TABAGIQUE : DÉCULPABILISER LES FUMEURS POUR RÉUSSIR
    Dr Anne-Laurence LE FAOU
    Responsable du centre ambulatoire d'addictologie, Georges Pompidou, Paris
  • MÉDIAS : SOUVENT UNE INFORMATION POUR OU CONTRE
    Dr. François LEMARE
    Pharmacien hospitalier - Gustave Roussy
  • CANCERS : DES RÉFÉRENTIELS INDISPENSABLES À LA BONNE PRATIQUE MÉDICALE
    Gilles SALLES
    Hématologue clinicien, CHU de Lyon
  • LA DÉCISION EN CANCÉROLOGIE
    Pr Véronique TRILLET-LENOIR
    Présidente des Rcfr, Rencontres de Cancérologie Française
  • PARTENARIATS PUBLIC-PRIVÉ : VALORISER L’INNOVATION À L’HÔPITAL
    Pr Romain ROUZIER
    Directeur médical du pôle sénologie à l’Institut Curie
  • INNOVATION THÉRAPEUTIQUE : REPENSER LE SYSTÈME D’ÉVALUATION
    Pr Gilles FREYER
    Oncologue à l’Institut de Cancérologie des Hospices Civils de Lyon
  • CANCER : LE MÉDECIN GÉNÉRALISTE, UN POINT D’ANCRAGE POUR LES PATIENTS
    Dr Hélène CERTAIN
    Médecin généraliste, Collège de la Médecine Générale
  • CANCERS ET THÉRAPIES ORALES, LE RÔLE CLÉ DU PHARMACIEN
    François LEMARE
    Pharmacien clinicien à l’Hôpital Gustave Roussy, Villejuif
Copyright 1998/2017 © PressTVNews - Tous droits réservés - Qui sommes-nous ? - Informations légales - Contact