Autant de symptômes que de maladies neurologiques

Thomas de BROUCKER, Neurologue, Centre hospitalier de Saint Denis, FFN

Profession neurologue, la Fédération Française de Neurologie en campagne

Les symptômes ressentis par un patient et justifiant d’aller consulter un neurologue peuvent être dus à de nombreuses maladies du système nerveux comme la sclérose en plaques, la migraine, l’AVC (accident vasculaire cérébral), l’épilepsie ou les maladies neurodégénératives.

Quand il faut consulter en urgence

Certains symptômes comme une paralysie du visage, une faiblesse du bras et un trouble de la parole - les trois signes d’alerte d’un AVC -, une céphalée aiguë inhabituelle dite « en coup de tonnerre », des convulsions ou une perte de connaissance nécessitent un appel immédiat du 15 pour être pris en charge par des neurologues dans les unités neuro-vasculaires, nombreuses dans les hôpitaux en France. A côté de ces urgences neurologiques, de nombreux symptômes doivent faire penser à une maladie neurologique.

Troubles de la motricité, de la sensibilité, de la vision ou des capacités cognitives - principaux symptômes neurologiques - justifient la prise d’un rendez-vous avec un neurologue

Les troubles moteurs qui concernent le mouvement - trop ou pas assez - sont un motif fréquent de consultation. D’un côté, la faiblesse et paralysie, de l’autre, les mouvements anormaux comme les tremblements ou plus spectaculaires comme dans les crises d’épilepsie ou dans la maladie de Huntington. La raideur des membres, les troubles de l’équilibre et de la marche, les chutes, les atteintes de la motricité faciale ou encore les difficultés pour articuler ou déglutir sont aussi des troubles moteurs. Les troubles de la sensibilité se manifestent par des engourdissements, des fourmillements, des douleurs qu’on appelle neuropathiques qui peuvent ressembler à du courant électrique ou à des brûlures. Les maux de tête sont très fréquents et de causes très variées, le neurologue est consulté en cas de céphalées inhabituelles ou de traitement difficile.

Certains troubles visuels sans cause ophtalmologique, comme une vision double ou obscurcie, des hallucinations, nécessitent une consultation. Les maladies du cerveau peuvent aussi se traduire par des troubles des fonctions cognitives : troubles du langage notamment et troubles de la mémoire. Plus globalement, tout symptôme qui témoigne d’une pensée qui « déraille ». Il peut aussi s’agir de troubles de la personnalité ou du comportement qui ne sont pas forcément de cause psychiatrique. Enfin, les troubles du sommeil (insomnie ou hypersomnie) peuvent aussi être le symptôme d’une maladie neurologique et justifient souvent des explorations électroencéphalographiques.

Autant de symptômes que de maladies pris en charge par le neurologue

Tous ces symptômes relèvent de l’expertise du neurologue qui va poser le diagnostic, grâce à l’analyse de l’ensemble des symptômes, mettre un nom sur la maladie, puis assurer la prise en charge et le suivi du patient avec les professionnels de santé concernés et bien souvent en lien avec l’entourage et les aidants.

En savoir plus : http://www.ffn-neurologie.fr/

Sur le même thème

Politique de santé 2019 : 4 grands chantiers

Réforme des professions, lutte contre les déserts médicaux, numérisation et tarification à la qualité sont les 4 grands ...

Plaies et cicatrisation, l’importance du réseau de soins

Les médecins et les soignants se forment progressivement aux pansements. Ils sont de plus en plus fréquemment interrogés ...

Information médicale et pratique des médecins

Une information utile et recherchée

Les médecins en phase avec les évolutions de la société

Interview réalisée dans le cadre de la présentation des résultats de l’étude FNIM-BVA-SPEPS sur l’impact de l’information ...

Le rôle des médias dans la prévention en Afrique

Nos confrères journalistes et les dirigeants des médias ont un rôle immense à jouer sur le territoire africain en matière ...

Info santé : les malades chroniques, des citoyens à part entière

Grâce à l’innovation, les malades sont en capacité de revendiquer une place active dans la société et la presse ne met pas ...

Une chaine de valeurs en hémophilie

La qualité et la sécurité de l’informatique de santé dépendent de la qualité et de la sécurité des soins.

Santé connectée et prise en charge de l’hémophilie

A l’occasion de la Journée Internationale des Maladies Rares, le 28 février, Bayer partage sur les réseaux sociaux une série ...