Autosondage urinaire : préserver l’autonomie des patients

Mathilde FOURDINIER, Infirmière de consultation - Centre Jacques Calvé - Fondation Hopale

Consulter son médecin rééducateur ou son urologue et faire des bilans urinaires réguliers pour vérifier l’absence de complications liées à un dysfonctionnement de la vessie.

Le « BUD », un examen non douloureux
« Le bilan urodynamique ou « BUD » est l’examen de référence qui permet d’analyser le fonctionnement de la vessie - qui est un muscle - et également du sphincter. Au Centre Jacques Calvé de Berck-sur-mer, à la Fondation Hopale, infirmières et médecins spécialisés ont une réelle expertise de cet examen non douloureux et vraiment nécessaire pour apporter une réponse au niveau d’un traitement, d’une prise en charge ou encore des auto-sondages. »
 
Proposer des solutions pour améliorer la vie des patients
« Le bilan peut être prescrit par le médecin généraliste ou le gynécologue si le patient présente des fuites urinaires, par le chirurgien après une intervention sur la prostate. Le médecin de rééducation peut aussi être amené à prescrire ce bilan aux patients atteints d’une pathologie neurologique comme une lésion de la moelle épinière ou d’une maladie dégénérative comme la sclérose en plaques. Des troubles urinaires sont effectivement souvent associés à cette maladie, ce sont même souvent ses premiers symptômes. Une fois le diagnostic posé, le bilan urodynamique permet de proposer des solutions pour améliorer la vie de ces patients. La réalisation de ce bilan est assez courte, une heure tout au plus. Le patient est installé en salle d’examen, en position gynécologique. Une sonde urinaire munie de capteurs électroniques, mise en place dans la vessie, va indiquer la contraction du muscle vésical. »
 
Le but de l’auto sondage est de préserver un maximum l’autonomie des patients
« On peut se sonder dans les toilettes, dans son lit ou même en ballade, c’est selon les capacités de chacun. Au centre Jacques Calvé, une équipe dédiée fait tester des sondes aux patients de façon à ce qu’ils choisissent eux-mêmes la sonde la plus adaptée. Ils viennent passer une journée au centre pour apprendre la technique et repartent avec les coordonnées des infirmières qu’ils peuvent joindre en cas d’interrogation. Le médecin les revoit systématiquement un mois plus tard pour évaluer si tout se passe bien au domicile. Dans le cadre d’une hospitalisation, les patients sont suivis par l’équipe de soins. »
 
L’auto-sondage permet d’améliorer la qualité de vie des patients
« Consulter son médecin rééducateur ou son urologue et faire des bilans urinaires réguliers est important pour vérifier l’absence de complications liées à un dysfonctionnement de la vessie. L’auto-sondage lorsqu’il est réalisable permet vraiment une qualité de vie améliorée pour tous les patients. »
 
En savoir plus : #tourneeconvatec #SondageUrinaireIntermittent #meplus #autosondageurinaire
http://www.fondation-hopale.org/
www.gentlecath.fr

Sur le même thème

Continuum Plus, une meilleure coordination entre les soignants au plus près du patient

Les patients sous chimiothérapie orale peuvent rentrer dans un accompagnement à domicile avec leur infirmière libérale par ...

Qu’est-ce qu’un anapath ?

L’anatomopathologiste, profession méconnue du grand public, occupe une place centrale dans le système de soins.

Quelle place pour l’anapath dans l’équipe de soins ?

Le médecin pathologiste intervient à toutes les étapes du parcours de soins.

Quelle différence entre un anapath et un biologiste ?

Anapath et biologiste, deux professions que l’on confond très souvent. On peut dire que le biologiste s’intéresse aux liquides ...

Parcours de soins, quelle mission pour l’anapath

Le pathologiste est totalement intégré dans le parcours de soins, du dépistage jusqu’au choix des traitements de chimiothérapie ...

Quelles missions pour l’anapath ?

Dépistage, diagnostic, ciblage de la tumeur, aide à la mise en place de traitements personnalisés..., nous intervenons à ...

Dépistage, quelle responsabilité pour l’anapath ?

Les médecins pathologistes ou anapaths jouent un rôle important dans la santé publique.

Quels contacts l’anapath a-t-il avec les cliniciens ?

La place de l’anapath dans le parcours de soins est un peu partout et nulle part à la fois ! Si notre rôle est vraiment ...