Avant d’être un malade, on est une personne !

Catherine UBAYSI, Association Patients en réseau

Un calendrier qui fait du bien. L’idée est magnifique, toute en émotion, elle permet de découvrir le patient de manière différente. Il n’est plus la personne malade, il est l’être humain, il est celui qui porte la voix des autres patients.

Les associations de patients se mettent à nu pour..." - 20 patients et aidants, représentant 12 associations de malades, se mettent à nu dans un calendrier pour briser les tabous de la maladie et interpeller les acteurs de santé, les politiques et les médias.

Les patients livrent leurs impressions lors de la présentation en avant-première de ce calendrier au 30ème Festival de la Communication Santé, réalisé sur une idée originale de Claude Touche, eVeDrug, avec Nathalie Oundjian, photographe, Edwige Vattier, graphiste & Stéphanie Chevrel et Gaël de Vaumas, Acteurs de santé Tv.

Catherine UBAYSI, Patients en réseau

Avant d’être un malade, un patient est une personne
« L’idée est magnifique, toute en émotion, elle permet de découvrir le patient de manière différente. Il n’est plus la personne malade, il est l’être humain, il est celui qui porte la voix des autres patients. Il exprime son sentiment qui peut être de l’émotion, de la fierté de se découvrir membre d’un mouvement dynamique. 
Ce calendrier est pour les patients et leurs associations un moyen de communiquer sur le fait qu’avant d’être une personne malade, ils sont d’abord une personne, une personnalité que l’on veut porter avec fierté. Les patients souhaitent à travers ce calendrier sensibiliser le public pour expliquer que si la maladie est une part du patient, en dehors de la maladie, il y a tout l’individu. »

Beaucoup de générosité dans ce calendrier
"Le calendrier est traité avec beaucoup de douceur et de générosité et ça fait du bien ! Alors, on achète le calendrier parce que c’est une très belle pièce, les photos sont magnifiques, elles nous donnent envie de sourire. Et puis aussi, parce qu’il permet à toutes les associations de patients qui se mobilisent d’avoir un coup de projecteur sur le travail qu’elles effectuent tout au long de l’année. »

En savoir plus : https://www.monreseau-cancerdupoumon.com 
https://www.patientsenreseau.fr/nos-reseaux/reseau-cancer-poumon/

CALENDRIER EN VENTE AU PRIX DE 20 EUROS AU PROFIT DES ASSOCIATIONS DE PATIENTS
ACHETER LE CALENDRIER : https://www.evedrug.eu/calendrier/

Interview effectuée par Acteurs de santé Tv, partenaire média du Calendrier 2020 "Les associations de patients se mettent à nu pour..." & du 30ème Festival de la Communication Santé : https://www.evedrug.eu/  https://festivalcommunicationsante.fr/  https://www.nathalieoundjian.com/  https://www.acteursdesante.fr/  https://www.observatoiredelinfosante.com/

Sur le même thème

Quelles grandes évolutions pour l’anatomopathologie ?

La discipline d’anatomopathologie qui existe depuis le XVIIIe siècle consiste à corréler un symptôme d’un patient à une ...

Quelles perspectives pour l’anatomopathologie ?

La discipline de l’anatomopathologie évolue chaque jour : du tissu à la cellule, de la cellule aux molécules de surface ...

L’anapath est-il en contact avec les patients ?

Il est rare que les patients aient l’occasion de rencontrer leur anapath, pourtant cela peut arriver.

Quelle connaissance les anapaths ont-ils du patient ?

L'anapath s’il ne voit pratiquement jamais les patients, les connait pourtant parfaitement bien !

Quel impact du Covid-19 pour les anapaths ?

Les anapaths, tous comme les autres professionnels de santé, ont été impactés par la crise sanitaire.

Pourquoi devenir anapath ?

De foncer car c’est une spécialité passionnante qui implique une énorme émulation intellectuelle !

AKO@dom, se soigner à la maison en toute sécurité

Diagnostiquée d’un myélome multiple, un cancer de la moelle osseuse, il y a une dizaine d’années, Micheline Ruscher est ...

Obésité, la chirurgie a changé ma vie

Lorsque j’ai décidé de me faire opérer de mon obésité, je pesais un peu plus de 122kg pour 1,75 m. J'en pèse aujourd'hui ...