Avenant 6 - Quelle formation pour les infirmières libérales

Géraldine RUBIN, infirmière libérale, formatrice Enzym

Former 120 000 infirmiers libéraux est compliqué et important, il existe plusieurs types de formation.

« L’avenant 6 va contribuer à valoriser la compétence des infirmières, ne serait-ce que dans le BSI. Tous nos diagnostics infirmiers y sont énoncés, ce qui n’était pas le cas dans la DSI. Notre travail est ainsi reconnu et valorisé. » 

De nombreuses formations pour les 120 000 infirmiers libéraux
« Les infirmiers libéraux travaillent 24h/24, 7j/7, ils ont souvent du mal à s’informer. Nous sommes nombreux. Former 120 000 infirmiers libéraux est compliqué et prend du temps. Nous devons nous prendre en charge, il existe plusieurs types de formation : en premier lieu la CPM ; en second lieu, les infirmières libérales peuvent aussi se rapprocher des syndicats ou des associations locales ou nationales ; la troisième solution est de s’inscrire dans un organisme de formation pour tout savoir sur l’avenant 6 et le BSI. Enfin, il existe deux formations spécifiques aux infirmiers libéraux, prises en charge par des organismes payeurs : le FIFPL et le DPC. Le FIFPL prend en charge la nomenclature tandis que le DPC prend en charge le BSI. »

« L’avenant 6 est une très bonne chose, il faut voir comment on va s’en servir et comment il va évoluer. L’important pour moi est que nos compétences soient prises en compte, qu’il y ait des revalorisations financières et que le bénéfice soit aussi pour les patients. »

 

Interview réalisée en toute indépendance éditoriale par Acteurs de santé Tv pour la Web Tv Plaies et Cicatrisations, avec le soutien institutionnel de ConvaTec, à l’occasion des Journées Cicatrisations 2020, organisées du 26 au 28 janvier, à Paris, par la Société Française et Francophone Plaies et Cicatrisations.
En savoir plus : https://www.cicatrisations2020.org/  &  https://www.convatec.fr/

 

Sur le même thème

Revoir son médecin, le cri du cœur des associations de patients cardio-métaboliques

#revoirsonmedecin, Consulter ou télé-consulter, une priorité absolue pour les patients atteints de maladies chroniques !

Avenant 6, quels bénéfices pour les infirmières ?

La téléconsultation pourra être réalisée par l'infirmière sans prescription médicale au chevet du patient, à son domicile.

Hôpital public : virage ou mirage ambulatoire ?

3/6 - Fanny Vincent et Frédéric Pierru, co-auteurs de l'ouvrage « La casse du siècle » avec Pierre-André JUVEN, alertent ...

Hôpital public - Une crise des missions et des financements

1/6 - Des missions de plus en plus nombreuses déconnectées des moyens mis à disposition.

Le guide de l’infirmier(e) en pratique avancée, IPA

La reconnaissance de l’IPA est une très belle avancée pour la profession, pour la santé et surtout pour les patients. ...

Patient expert, accompagner les patients dans leur parcours de vie

La maladie de Crohn vient affecter l’ensemble de la vie sociale, familiale, professionnelle, amoureuse. Il n’y a aucune ...

Marché français du médicament & innovations 2019

Une tendance du marché français du médicament un peu morose, légèrement inférieure à celle des autres pays européens et ...

Plaies, quelle prise en charge économique pour la thérapie à pression négative ?

Actuellement, aucun traitement par pression négative ne peut être réalisé en dehors du monde hospitalier, mais la miniaturisation ...