Cancer du sein, les tests génomiques en pratique

Dr Magali LACROIX-TRIKI, Anatomopathologiste, Gustave Roussy.

Comment cela se passe-t-il et combien de temps pour avoir le résultat ?

Évaluer la gravité du cancer et adapter le traitement
« Les tests génomiques sont de nouvelles technologies de biologie moléculaire qui étudient à partir des tissus de la tumeur l’expression des gènes dans les cancers du sein. Dans certains types de cancers, le résultat de ces tests va guider les cliniciens dans le choix de la prise en charge des patients. Ils permettent d’évaluer la gravité de la maladie et d’adapter le traitement en prescrivant ou, au contraire, en ne prescrivant pas une chimiothérapie adjuvante, après la chirurgie. »

La biopsie pour confirmer le diagnostic
« Globalement, dans le parcours d’une femme qui a un cancer du sein, la biopsie initiale est souvent réalisée par le radiologue au cours des explorations radiologiques de la mammographie. Une petite aiguille est plantée dans le sein et permet de prélever une petite carotte de tissu, un peu comme une petite allumette, qui va permettre de fournir de premières indications sur la lésion pour commencer à typer le cancer et poser le diagnostic. Les résultats de la biopsie sont assez rapides, 5 jours en moyenne. Mais pour bien identifier la lésion et définir sa prise en charge, il faut attendre la chirurgie qui a lieu quelques semaines après cette biopsie. » 

L’indication du test génomique prise en RCP
« Les tests génomiques sont habituellement effectués sur la tumeur enlevée par le chirurgien lors de l’intervention et adressée au laboratoire de pathologie qui va l’examiner dans son intégralité. Une fois que le diagnostic est posé sur la pièce opératoire et en fonction de certains critères, l’indication d’un test génomique sera alors discutée en RCP (Réunion de Concertation Pluridisciplinaire) au moment où tous les éléments du dossier de la patiente seront présentés. La discussion collégiale a lieu entre l’oncologue, le chirurgien et le pathologiste qui vont décider s’il y a lieu de faire ce test génomique. »

 Faire ou ne pas faire une chimiothérapie
« C’est au cours des discussions qui ont lieu en RCP, à Gustave Roussy une à deux fois par semaine, que sont décidés d’une part, l’indication du test génomique et, d’autre part, lorsque les résultats sont obtenus, la prise en charge à adopter et notamment la décision de faire ou de ne pas faire une chimiothérapie. »

Un bon mois pour avoir le résultat
« Il faut compter en moyenne un mois, après la chirurgie, pour obtenir le résultat d’un test génomique. Cela peut paraître long, mais il y a des temps incompressibles liés à la technique de biologie moléculaire des tissus tumoraux. Puis, il faut attendre la décision de la prise en charge, annoncée au cours du rendez-vous avec la patiente après discussion du dossier en RCP. Donc, un bon mois au total entre la chirurgie et l’initiation du traitement. »

En savoir plus :

Web Tv Cancer du sein, chimiothérapie et tests génomiques, https://www.acteursdesante.fr/webtv/cancer-du-sein-chimiotherapie-et-tests-genomiques/12/

Gustave Roussy, https://www.gustaveroussy.fr/#

Mon traitement cancer du sein, https://www.montraitement-cancerdusein.fr/

Exact Sciences, https://www.exactsciences.com/

Patients en réseau, https://www.patientsenreseau.fr/cancer-du-sein-et-chimiotherapie-tests-genomiques/

Mon réseau cancer du sein, https://www.monreseau-cancerdusein.com/dossiers/mieux-comprendre/parcours-diagnostique/tests-genomiques-predictifs/tests-genomiques-predire-le-risque-de-recidive-et-preciser-la-necessite-dun-ch

 

 

Sur le même thème

Cancer du sein & mammographie : un dépistage peut sauver une vie

Plus le diagnostic est posé tôt, plus le traitement est efficace et plus les chances sont grandes de guérir. Et cela est ...

Un test génomique pour éviter les sur-traitements

Le Dr Bruno Cutuli a présenté à l’ESMO (EuropeanSociety of Medical Oncology), sous forme de poster, une importante étude ...

L’algoneurodystrophie, savoir être patient !

Cette douleur chronique se manifeste au niveau des articulations bien souvent quelques jours ou semaines après un traumatisme.

Cancer du sein triple négatif, améliorer l’accès aux essais cliniques 

Nous sommes mobilisées pour que toutes les femmes, toutes les triplettes en France, aient accès à l’innovation et à de meilleures ...

Reportage dans le service des urgences orthopédiques de CHAM

Les fractures ouvertes ou les luxations des articulations nécessitent une prise en charge dans les heures qui suivent l’accident.

Cancer du sein & tests génomiques : « Je n’ai pas eu de chimiothérapie »

Diagnostiquée d’un cancer du sein, Nathalie Garnier a eu un test génomique qui lui a permis d’éviter une chimiothérapie ...

Cancer du sein, vers une désescalade thérapeutique

Quand on compare le coût de la signature génomique et le coût de la chimiothérapie et de son incidence, nous sommes clairement ...

Cancer, mieux et moins traiter avec les signatures génomiques

La médecine personnalisée permet de mieux traiter avec des thérapies ciblées grâce aux marqueurs génétiques dans la tumeur ...