Cancers : rétablir la bonne information auprès des patients

Dominique THIRRY, Cancer Contribution

Rencontres de la Cancérologie Française (RCFr) 2017

« Lorsque nous voyons la vitesse à laquelle se diffuse une information erronée et surtout sa reprise par tous les médias, nous sommes en droit de nous demander si les journalistes creusent ou effectuent des recherches complémentaires. Ce genre d’informations a un impact colossal sur les patients qui sont à l’affût de la moindre donnée sur leur pathologie. L’association Cancer Contribution oeuvre à rétablir la bonne information auprès des patients », explique Dominique Thirry.

Interview réalisée lors des Rencontres de la Cancérologie Française (RCFr), à Paris, en novembre 2017.

RCFr, en savoir plus www.rcfr.eu

http://www.cancercontribution.fr/

 

Sur le même thème

Comment gérer son obésité en temps de Covid-19 ?

Journée mondiale de l'obésité - Webinar, le 4 mars, à 17h30, dédié aux personnes souffrant d’obésité ou de Diabète de type ...

Covid 19 et infodémie, l’autre pandémie à endiguer

Mieux comprendre le mécanisme des « fake news » à l’heure de la COVID-19, mais aussi proposer des pistes pour mettre fin ...

Informations de santé publique, un label pour les médias ?

La multitude d’informations provenant de trop nombreux canaux trouble le message et ne permet pas aux sites les plus sérieux ...

Devenir journaliste, les nouvelles pratiques de l’information

Avoir envie, être curieux et maîtriser les nouvelles technologies sont les trois conseils que je donnerai à un jeune qui ...

Développer son esprit critique pour lutter contre la désinformation

5/5 - Tout le monde peut produire et diffuser une information. Maîtriser les techniques journalistiques est crucial.

Fake news - Décoder l’information

Les acteurs de la connaissance qui possèdent un savoir qu'il faut vulgariser sont les absents des réseaux sociaux.

Réussir la traversée de l’Atlantique avec un Crohn

Vogue avec un Crohn Saison 2. Le film de la Transat Jacques Vabre.

Communiqué de presse - Les patients se mettent à nu pour...

Un calendrier décalé et inattendu vendu 20 euros au profit des associations de patients.