Chirurgie de la cheville - Vers une reprogrammation des opérations

Dr Christophe CERMOLACCE, chirurgien orthopédique de la cheville, Paris, Marseille

L’épidémie de Covid 19 nous a obligé à changer nos pratiques et à travailler davantage en téléconsultation.

Le docteur Christophe Cermolacce est chirurgien orthopédique à Paris et Marseille. Il est spécialisé dans la chirurgie de la cheville et, plus particulièrement, dans la cheville des sportifs. 

Les mois qui ont suivi le premier déconfinement ont été difficiles
« Nous avons dû reprendre une activité progressive en épargnant les patients à risques, sans froisser les susceptibilités, comme les patients de plus de 70 ans ou les personnes obèses. Nous avons, dans un premier temps, augmenté les consultations en respectant les mesures d’hygiène qui nous étaient imposées, puis nous avons repris progressivement la chirurgie jusqu’à revenir à une chirurgie totale aux alentours de juillet. L’activité est ensuite restée en demi-teinte jusqu’à la rentrée car, dans le Sud, les gens évitent les mois d’été pour se faire opérer. Le mois de septembre a ensuite été intense avec de nouveaux patients que nous devions opérer et les patients dont les chirurgies avaient été annulées et que nous avions reprogrammés. Puis, le virus est apparu de nouveau freinant notre activité. »

Le nombre de téléconsultations a explosé avec le Covid 19
Nous sommes passés de 40 000 téléconsultations remboursées par l’Assurance maladie en février à plus de 4 millions au mois d’avril. « L’épidémie de Covid 19 nous a obligé à changer nos pratiques et à travailler davantage en téléconsultation, notamment avec les patients que nous avions opérés afin qu’ils ne se sentent pas isolés. Ces téléconsultations ont été extrêmement efficaces permettant de gérer par Internet le suivi, la kinésithérapie, les ordonnances ou les arrêts maladie. Pour nous, comme pour les patients, c’est très positif. Contrairement à d’autres spécialités, c’est compliqué en chirurgie orthopédique, d’effectuer un examen clinique par téléconsultation avec de nouveaux patients. Nous nous limitons vraiment au suivi des patients que nous avons opérés. » 

En chirurgie orthopédique, pas de pertes de chance pour nos patients
« S’il y a eu des pertes de chance pour les patients dans certaines spécialités, elles ont pu être comblées lorsqu’on a pu réopérer. En orthopédie, dont ma spécialité fait partie, la perte de chance est relativement modérée. Les problèmes assez aigus d’urgences, comme les nécroses qui sont faibles, ont été récupérés début mai, mais nous aurions pu opérer à n’importe quel moment si nous avions estimé qu’il y avait réellement un risque de perte de chance. »

Revenir à un rythme normal
« Aujourd’hui, les consultations sont ouvertes. Pour les chirurgies, il faut savoir que le délai sera forcément décalé puisqu’il faut reprogrammer les patients qui n’ont pas pu être opérés pendant la période de confinement. Mais dans ma spécialité, la plupart du temps, les chirurgies ne sont pas extrêmement urgentes. Il faut repartir sur un rythme normal. »

#sportsante #chevillesport #teleconsultation #revoirsonmedecin
En savoir plus : https://www.lachevilledusportif.com/ @C_Cermolacce

Sur le même thème

Une étude coût - bénéfice sur les tests génomiques

Cancer du sein & Oncotype DX® - Un test génomique pour économiser le coût d’une chimiothérapie inutile 

Éviter une chimiothérapie sur deux n’a pas de prix ! 

Cancer du sein et test génomique Oncotype DX® ; une étude coût - bénéfice

Plaies : 4 étapes pour lutter contre le Biofilm et éviter le retard de cicatrisation

Comment lutter contre le Biofilm, l’un des facteurs qui retarde, voire qui empêche, la cicatrisation des plaies chroniques.

Retard de cicatrisation, quand suspecter un Biofilm ?

« Lutter contre le Biofilm est si important au sein des plaies chroniques qu’un groupe d’experts a élaboré des recommandations....

Cancer du sein & mammographie : un dépistage peut sauver une vie

Plus le diagnostic est posé tôt, plus le traitement est efficace et plus les chances sont grandes de guérir. Et cela est ...

Un test génomique pour éviter les sur-traitements

Le Dr Bruno Cutuli a présenté à l’ESMO (EuropeanSociety of Medical Oncology), sous forme de poster, une importante étude ...