Cicatrisation, un tandem soignant - soigné

Nicole AVAN, Infirmière, formatrice, Toulouse

C’est le patient qui cicatrise et non le professionnel de santé, nous n’avons pas ce pouvoir ! Il doit garder un bon moral et les professionnels de santé doivent s’assurer de ne pas lui créer de stress.

Le patient joue un rôle extrêmement important dans la cicatrisation

« C’est le patient qui cicatrise et non le professionnel de santé, nous n’avons pas ce pouvoir ! Le patient va fabriquer la peau à partir de ses propres substrats énergétiques avec ce qu’il mange, avec son système immunitaire qui doit être de bonne qualité. Il doit garder un bon moral et les professionnels de santé doivent s’assurer de ne pas lui créer de stress, en évitant par exemple, d’employer des mots techniques et peu rassurants. Ils doivent s’intéresser à la vie de leurs patients et à leurs problèmes qui peuvent parfois contribuer à créer de l’inflammation dans la plaie. Or même si l’inflammation est nécessaire, elle peut être un facteur de chronicisation des plaies. »

Le patient doit s’impliquer dans son traitement
« Le patient doit travailler avec nous, et pour cela, nous devons en faire un collaborateur. Seul le patient sait, le soignant ne sait pas grand-chose sans son patient. A chaque fois qu’une plaie évolue favorablement, c’est grâce au patient, je lui rends alors cette évolution.

Dans les démarches de certification de nos établissements de santé, les associations de patients prennent de plus en plus de place, c’est important que les patients soient associés à ces démarches et que les soignants se forment à cette communication thérapeutique qui donne une vraie place au patient. »

Interview réalisée lors des Journées de Cicatrisations 2019.
En savoir plus :
https://www.convatec.fr/
https://www.cicatrisations2019.org/

 

Sur le même thème

Plaies & cicatrisation, des cas cliniques en réalité augmentée pour mieux prendre en charge les plaies complexes

Journées Cicatrisations - Retour d'expérience sur une formation en réalité augmentée pour une meilleure utilisation des ...

Comment prévenir l’ulcère de jambe ?

Le meilleur moyen de prévenir l’ulcère de jambe est de traiter les varices pour éviter une complication.

Journées Cicatrisations 2020 - Parcours de soins : homogénéiser les pratiques

Les Journées Cicatrisations 2020 qui se tiennent à Paris, au Palais des Congrès, du 26 au 28 janvier, seront un bon cru ...

Traitement des plaies, le rôle de l'infirmier(e) en pratique avancée, IPA

Faire des liens entre la ville, l’hôpital et les différents acteurs est une des compétences clés attendue.des infirmier(e)s ...

L’escarre se traite et se guérit

On a besoin des soignants, des aidants et des patients. On ne peut pas traiter une escarre si le patient n’est pas acteur ...

Pansements, du nouveau dans la prévention des escarres

La nouveauté dans la prévention des escarres est l’utilisation des pansements hydrocellulaires à 5 couches.

La Société Française de l’Escarre, la prévention au cœur des débats

Centrée sur la prévention, la Société Française de l’Escarre accorde une large place à la recherche car on ne connaît pas ...

Former les soignants, aidants et patients pour prévenir les escarres

On peut éviter les escarres, on sait les traiter, en revanche, on ne les prévient pas assez, ce n’est pas dans notre culture.