Comprendre les symptômes neurologiques

Dr. François SELLAL, Neurologue, Président de la Fédération Française de Neurologie (FFN)

L’invité du mois de Visite Actuelle par Gaël de Vaumas. Les personnes n’osent pas consulter un neurologue.

Avant même de répondre à la question : « Quel est votre parcours ? », il déclare, tout de go : « C’est important que le grand public comprenne et connaisse mieux les symptômes neurologiques pour consulter plus facilement un neurologue. La qualité de vie des patients pourra être considérablement améliorée, si la prise en charge est plus rapide. » Notre Président est direct, carré et passionné par son métier : « Je suis alsacien, né à Mulhouse, j’ai fait toute ma scolarité en Alsace et ai étudié à la faculté de médecine de Strasbourg avec une petite incursion à Montréal pour apprendre la neuro-psychologie. Ma « sur-spécialité » en neurologie est ce qui a trait à la cognition », indique-t-il. 

Une campagne auprès du grand public
Cette année, les neurologues ont décidé de partir en campagne auprès du grand public. « Nous avons constaté que notre spécialité reste encore peu connue, trop souvent confondue avec la neuropsychiatrie ou la neurochirurgie et associée pour le grand public à des maladies graves comme avec une connotation plutôt négative. L’objectif de cette communication est de mieux faire connaître les symptômes afin de lutter contre l’errance diagnostique, le nomadisme médical et l’hésitation à aller voir un neurologue. »

Les personnes n’osent pas consulter
En amont des Journées de Neurologie de Langue Française (JNLF), « nous avons réalisé un micro-trottoir auprès du grand public. Ce reportage nous a conforté dans cette opinion, que les gens connaissent mal les symptômes neurologiques. À partir du moment où les signes neurologiques sont mal interprétés, les personnes n’osent pas consulter, pensant qu’il s’agit de quelque chose de grave comme la maladie d’Alzheimer ou une tumeur cérébrale ». 

« Or, il y a plein de maladies que le neurologue soigne et qui ne sont pas si graves que ça, la migraine ou certains tremblements ne sont pas forcement associés à des maladies qui doivent faire peur. » Aujourd’hui, le monde des neurosciences qui appartient à la neurologie tend à vulgariser la compréhension du cerveau. « Heureusement, nous observons que les choses changent »

Interview réalisée lors des JNLF 2018 à Bordeaux.

En savoir plus : http://www.ffn-neurologie.fr/

Musique ? : « Terriblement classique, j’adore Mozart, mais aussi le jazz ».
Littérature ? : « Romans, livres de philosophie, polar » 
Un autre métier ? « Architecte, j’aime construire, lancer des ponts, réunir des gens ».
Réincarnation ? « Une vraie colle, je n’aimerai pas être réincarné, mais à choisir, un animal, celui que j’admire le plus : l’araignée » 
Billet de banque ? : « Voltaire, comme sur notre billet de 10 francs dont je garde un souvenir ému, c’est le premier billet que j’ai pu toucher étant petit. » 
Actrice ? « J’admire beaucoup Isabelle Huppert, toujours juste, elle est impressionnante. » 
Ce qui énerve ? « La bêtise ! Selon Ronan : « La bêtise humaine est la meilleure définition de l’infini. On est parfois surpris de voir à quel point on peut se compliquer la vie et faire des horreurs par pure bêtise. »
Arrivée au Paradis ? : la réflexion de Woody Allen : « J’espère que vous avez de bonnes excuses. » 

Aller vers le site Visite Actuelle > ICI

 

Sur le même thème

Spécialiste en pansements complexes

Le portrait du mois de Visite Actuelle. Son large sourire confirme qu’il est ravi d’être interviewé sur ce sujet qui est ...

Un trait d’union entre l’économie et la santé

Portrait Visite Actuelle - C’est fondamental. Tous les professionnels de santé devraient s’y intéresser.

Blessure de la cheville, même pas mal !

Le portrait du mois de Visite Actuelle

Valoriser le rôle des mères au sein de la société

Le portrait de Visite Actuelle. La santé des mères est indicateur de santé globale mais reste encore un défi.

Le portrait du mois de Visite Actuelle - Vanessa Thiburce, ConvaTec

Chacun est acteur de l’information. La Web Tv Plaies et Cicatrisations donne la parole toute l'année à tous les acteurs ...

Ne pas se laisser enfermer par la maladie

Aujourd’hui, à l’afa, mon rôle est de construire un pont entre les malades, les médecins et les chercheurs.

Donner une meilleure qualité de vie aux patients

Le portrait du mois de Visite Actuelle - Toujours plus de possibilités de formation pour les infirmier(e) pour acquérir ...