Covid-19, ce qui a changé avec les congrès en distanciel

Dr Philippe GUILLEM, Chirurgien viscéral et digestif, Clinique du Val de l’Ouest, Lyon - Vice-président du Réseau Verneuil

Voir tous les soignants dans leur environnement nous a permis de voyager beaucoup plus que si nous assistions au congrès.

« J’ai assisté à un congrès, en distanciel, il y a quelques semaines.

Ce qui a changé, par exemple, c’est la façon de s’habiller. On voit beaucoup moins de “costume - cravate” et davantage de professionnels de santé en blouse blanche, ce qu’on ne voyait pas habituellement dans les congrès. Les médecins sortent de leur cabinet ou du bloc pour faire ou écouter une présentation. Nous avons un contact plus direct avec la vie quotidienne des soignants. 

C’est amusant de scruter le décor derrière les intervenants : certains sont floutés, d’autres choisissent un fond d’écran ou bien sont dans leur bureau avec parfois des gens qui passent derrière eux ! C’est vraiment étonnant.

Je trouve également qu’on voyage davantage : une session était animée par un Canadien, un Saoudien et un Japonais, les voir tous dans leur environnement nous a permis de voyager beaucoup plus que si nous assistions au congrès. C’était sympa !

Ce que je regrette, c’est que les gens viennent écouter uniquement ce qui les intéresse et qu’ils se déconnectent ensuite. Il n’y a plus cette présence permanente où on pouvait discuter, élargir notre réseau et découvrir des sujets sur lesquels nous n’avions pas l’habitude de travailler. »

En savoir plus :
Clinique du Val de l’Ouest, Lyon : https://www.cliniqueduvaldouest.com
ResoVerneuil : https://resoverneuil.com
Solidarité Verneuil : https://www.solidarite-verneuil.org/page/271980-accueil
Association Française pour la Recherche sur l’Hidrosadénite : http://www.afrh.fr

Interview réalisée à l’occasion de l'entretien réalisé pour la web Tv Plaies et Cicatrisation / Acteurs de santé Tv.

 

Sur le même thème

S’approprier son corps pour accepter les traitements

Cancer du sein : avoir confiance dans son équipe pluridisciplinaire et s’appuyer sur les infirmières de coordination de ...

Au service des médecins dans l’intérêt des patients

Le Conseil de l’Ordre est né après la guerre, sous l’instigation du Général de Gaulle, pour venir en aide aux familles qui ...

Cancer du sein et test génomique

Test génomique, quelles sont les femmes concernées et qui pourraient éviter une chimiothérapie ?

Être à l’écoute du patient

« Le médecin doit savoir se mettre à la place du malade et pouvoir imaginer ce qu’il est en train de vivre pour l’aider ...

L’interview, soigner son image à chaque instant

"Réussir une interview" par Gaël de Vaumas & Stéphanie Chevrel et illustré par Gabs pour être parfaitement à l’aise face ...

Éviter les blessures de la cheville

Faire appel à un kiné car reprendre un sport sans préparation peut rapidement provoquer des entorses.

Un Collectif pour mieux faire connaître le cancer du sein triple négatif

Le Collectif Triplettes Roses veut améliorer l’accès aux essais cliniques.

Cancer du sein - Le Yoga du rire m'a sauvé

Soins de support - Le yoga du rire consiste à provoquer un rire intensionnel qui donne les mêmes informations au cerveau ...