De côte en côte ! Mon premier Paris - Versailles

Sophie MALLET, Marathonienne

Personne ne m’avait prévenue qu'avant d’arriver à Versailles, il y avait une seconde côte sur 600 mètres. Je vais abandonner !

« Le Paris - Versailles est une course connue dans la France entière pour sa fameuse Côte des Gardes qu’on sait compliquée, elle monte pendant plus de 2 kilomètres ! Cette course est une vraie compétition. » 

Je vais abandonner !
« Mais personne ne m’avait prévenue que juste avant d’arriver à Versailles, il y avait une seconde côte sur 600 mètres : la Côte du Cimetière... J’ai pris la Côte des Gardes, puis j’ai traversé la forêt de Meudon en me disant que j’allais terminer mon premier Paris Versailles à peu près normalement et là, je me retrouve en bas de cette Côte ! Impossible de la monter, je vais abandonner ! » 

Un coureur est alors venu à ma rescousse 
« Ce n’est pas le moment d’abandonner, vous êtes presque arrivée, je vais vous faire monter la côte, on court doucement et je vous coache sur les 600 mètres » et nous sommes arrivés à Versailles. Grâce à lui, j’ai pu terminer la course, c’est quelque chose qui m’a marqué. » 

Sur les courses, ce qui me plait, c’est de rendre ce que l'on m’a donné
« Pendant les courses - et je ne suis pas la seule à le faire même si chacun a sa technique - il m’arrive souvent de taper sur l’épaule d’un coureur qui s’est arrêté et de l’encourager, surtout lorsqu’il reste peu de kilomètres avant l’arrivée. Je rends ce que l'on m’a donné et c’est ce qui me plaît beaucoup dans les courses. »

En savoir plus : https://www.lachevilledusportif.com/  @C_Cermolacce #ChevilleSport 

Sur le même thème

Courir pour entretenir sa forme

On parle souvent de la course à pied comme d’un sport individuel alors que c’est aussi et surtout un sport collectif !

Triathlon, un entraînement quotidien !

J’adore nager. Toute l’année, je vais à la mer, avec combinaison et cagoule. Au mois de janvier, je peux être dans l'eau ...

Conseils pour les adeptes des trottinettes et du skateboard

Comme dans tous les sports, le risque existe, mais on ne pas le prévenir, ce sont des chocs violents.

De grands progrès dans l’après-chirurgie de la cheville

Rentrer chez soi en marchant le jour même de l’intervention !

De nombreux chocs et blessures pour les rugbymen

Des chocs monstrueux ! Les rugbymen sont d’incroyables joueurs !

Le genou, principale pathologie du footballeur

La prévention sous-estimée auprès des sportifs.

Plasma Riche en Plaquettes (PRP) et cellules souches pour auto-réparer la cheville

L’injection de cellules souches et booster de PRP, Plasma Riche en Plaquettes, est une révolution.

Six mois pour qu’un joueur de haut niveau reprenne le sport

Sans complications, le joueur professionnel après une blessure revient en 5 mois à son niveau initial.