Données de santé : de nouvelles perspectives pour la recherche

Dr Alain LIVARTOWSKI, Directeur des data de l'Ensemble hospitalier de l'Institut Curie

Nous sommes à l’aube d’une vraie révolution dans la médecine et tout particulièrement dans le domaine de la cancérologie.

Le Dr Alain Livartowski est médecin dans le Département de médecine oncologique et membre de l'Institut du Thorax. Il est responsable des projets eSanté et notamment du développement de myCurie. Directeur des data de l'Ensemble hospitalier, il est rattaché à la Direction des Data de l'Institut Curie dirigé par Xosé M. Fernandez.

Il est interviewé dans le cadre du Big Bang Santé du Figaro, sur le plateau du Figaro, par Gaël de Vaumas, directeur de la rédaction d'Acteurs de Santé Tv :

  • Vous êtes à la tête de la direction des Data à l’institut Marie Curie, Qu’est-ce que c’est ? Qu’est-ce qu’on y fait ?

  • Comment les données révolutionnent-elles l’industrie de la santé ? Ou en est-on vraiment ?
  • Quelles types de données traitez-vous ?
  • Comment collaborez-vous avec les hôpitaux ?

  • L’institut Marie Curie est à la pointe de la lutte contre le cancer. Comment l’IA et la collecte des données a changé votre façon de travailler ?

Extraits :

- Nous traitons et avons accumulé beaucoup de données textuelles, principalement des comptes-rendus médicaux, mais aussi beaucoup d’images. L’objectif est de les consolider dans des entrepôts afin de pouvoir les analyser et en tirer des informations et des connaissances.

- Ce projet nécessite des collaborations, les hôpitaux ont bien compris qu’ils ne pouvaient pas, tout seul, régler tous ces problèmes complexes. De manière assez simple, les hôpitaux ont l’obligation de coopérer dans ces domaines.

- La première chose qui va changer est l’ouverture de nouvelles perspectives dans le domaine de la recherche, car si nous mettons en évidence des panels de patients qui réagissent différemment sur un traitement d'immunothérapie, par exemple, cela va ouvrir des perspectives. Dans un second temps, cela sera une aide pour les médecins que ce soit pour les diagnostics ou l’aide au traitement, pour prédire l’efficacité d’un traitement, d’une chimiothérapie ou d'une immunothérapie. Les premières applications sont en tous cas dans le domaine de la recherche.

- Je suis persuadé que nous sommes à l’aube d’une vraie révolution dans le domaine de la médecine et tout particulièrement dans la cancérologie.

En savoir plus: #bigbangsante https://bigbang-sante.lefigaro.fr

Sur le même thème

Prise en Charge des plaies, vers le tout numérique ?

Le tout numérique dans les plaies et cicatrisations s’applique surtout aux logiciels que l’on peut trouver sur les smartphones....

Téléconsultations, un gigantesque potentiel !

400 000 télé-consultations ont été effectuées en un an, dont 60 000 remboursées. On compte 400 millions de consultations ...

Des dispositifs médicaux toujours plus connectés

Aujourd'hui, l'innovation, le plus souvent connectée, consiste à apporter au patient ce dont il a besoin dans l’ensemble ...

Utiliser l’l.A. et les données de santé pour transformer notre système de santé

Tout l’enjeu est de faire comprendre aux acteurs de santé quels sont les usages souhaitables qui vont rendre notre système ...

Données de santé : vers une médecine plus précise et plus adaptée à chacun

Notre médecine est trop imprécise et impersonnelle, l'exploitation des données de santé doit permettre une médecine plus ...

L'impact du numérique et des nouvelles technologies sur les assurances

Si la nouvelle ère ouverte par le digital change la donne, l’humain est au coeur de la révolution digitale.

Da Vinci, le 1er robot opératoire au monde

On compte 5 000 robots dans le monde, 150 sont installés dans les cliniques et hôpitaux français, répartis sur l’ensemble ...

Anticancéreux oraux - Accompagner les patients à domicile

Le rôle des infirmières libérales dans le suivi des patients sous anticancéreux à domicile est de les informer sur leur ...