Endométriose : une maladie hautement handicapante

Nathalie CLARY, Présidente d’ENDOmind France

Campagne nationale de sensibilisation à l’endométriose

Pour Nathalie Clary, « l’endométriose est une maladie handicapante, aux nombreuses répercussions sur la vie des femmes. En effet, une grande part d’entre elles souffrent quotidiennement de douleurs qui deviennent chroniques et qui ont directement un impact sur leur sexualité et leur couple. Ces douleurs provoquent également des absences répétées au travail, voire des arrêts maladies et provoquent un isolement social. La famille ainsi que les amis ne comprennent pas toujours les difficultés auxquelles sont confrontées les femmes atteintes d’endométriose. »

En savoir plus, https://www.endomind.fr/ et http://info-endometriose.fr/

 

Sur le même thème

Cancer du sein & tests génomiques - 5 000 femmes pourraient éviter une chimiothérapie inutile

Jusqu’à 75% des femmes ayant un cancer hormonosensible dépisté à un stade précoce pourraient avoir recours aux tests génomiques ...

Covid 19, le gouvernement a fait le job

Les couacs entre hôpitaux publics et cliniques appartiennent au passé.

Trouver enfin un traitement pour le cancer du sein triple négatif - RIP Dorothée

RIP Magnifique et courageuse Dorothée qui a créé Les Triplettes Roses après avoir été diagnostiquée d'un cancer du sein ...

Cancer du sein hormono dépendant 2021, quel financement pour les tests génomiques ?

Il est essentiel, comme le disent l’ensemble des spécialistes et les associations de patients, que les tests génomiques ...

Chimiothérapie : 1 femme sur 3 ayant un cancer diagnostiqué à un stade précoce pourrait l'éviter

Jusqu’à 75% des femmes ayant un cancer du sein hormonosensible pourraient avoir recours aux tests génomiques en cas d’hésitation ...

Cancer du sein - Des tests génomiques pour confirmer l’utilité clinique d’une chimiothérapie

Les tests génomiques permettent de confirmer la pertinence d’une chimiothérapie après une opération d’un cancer du sein....

Chirurgie de la cheville - Vers une reprogrammation des opérations

L’épidémie de Covid 19 nous a obligé à changer nos pratiques et à travailler davantage en téléconsultation.

Covid 19 - Une forte baisse des opérations chirurgicales

On a pu observer des différences de traitement entre Paris et Marseille, essentiellement liées aux différences de pallier.