Favoriser la prise en charge des maladies neurologiques

Micro-trottoir, Fédération Française de Neurologie (FFN)

Un micro-trottoir pour sonder le grand public sur les maladies neurologiques et leurs symptômes.

La Fédération Française de Neurologie est allée à la rencontre du grand public pour sonder ses connaissances sur les maladies neurologiques et leurs symptômes à l’occasion des Journées Neurologiques de Langue Française (JNLF) qui se tiennent à Bordeaux, du 10 au 14 avril. 

Le neurologue, un spécialiste du cerveau et du système nerveux. « Un neurologue est un médecin spécialisé dans les maladies du cerveau et tout ce qui touche les neurones ; c’est un spécialiste des nerfs ; il soigne plein de maladies différentes aussi bien du cerveau que de la motricité ; il s’occupe des dégénérescences... », déclarent les Français au cours d’un reportage réalisé au mois de mars.

De l’AVC aux troubles de la motricité, de très nombreuses maladies neurologiques. « Maladies du cerveau ou de la motricité, troubles de comportements, troubles nerveux, Alzheimer, Parkinson, maladie des jambes sans repos, dégénérescences cérébrales, tumeurs au cerveau, AVC ou crise d’épilepsie », auxquelles il faut ajouter la sclérose en plaques, les maladies prises en charge par le neurologue sont globalement connues.

Autant de symptômes que de maladies doivent faire penser à consulter. « Si j’ai des troubles de la mémoire ou du comportement ; En cas de perte d’autonomie ou de marche qui se dégrade ; Si j’ai des migraines qui persistent, je me dirai qu’il y a peut-être un problème et que je dois consulter Pour tout ce qui est visuel ou trouble au niveau facial comme des paralysies et si j’ai des troubles nerveux, tremblements des mains ou des jambes... ». Les Français interrogés ont une idée des symptômes qui doivent faire penser à consulter un neurologue.

Des Français pas pressés de consulter ce spécialiste. Pour autant, si le grand public a une idée de ce qu’est un neurologue et des maladies qu’il soigne, il n’est pas pressé de consulter ce spécialiste l’associant essentiellement à des maladies graves ou dégénératives et comptant davantage sur les urgences ou le conjoint pour prendre rendez-vous. « Si j’ai un AVC ; Je n’irai pas de moi-même. On vous emmène chez le neurologue ; J’espère que cela n’arrivera pas trop vite... »

La Fédération Française de Neurologie en campagne. C’est pourquoi « La Fédération Française de Neurologie (FFN) part en campagne pour sensibiliser le grand public à la neurologie. Favoriser l’identification des symptômes des maladies du système nerveux, accélérer leur diagnostic dès les premiers symptômes et leur prise en charge, informer sur la prévention des maladies neurologiques pour éviter toutes pertes de chance pour les patients, telle est notre mission », déclare le Pr Bruno Brochet, CHU de Bordeaux, Président de la Fédération Française de Neurologie (FFN), lors de l’ouverture des JNLF 2018.

Micro-trottoir présenté en salle plénière lors des JNLF, Journées Neurologiques de Langue Française 2018.

En savoir plus : http://www.ffn-neurologie.fr/

Sur le même thème

Maladie de Crohn, le yoga pour travailler son mental

Le yoga pour travailler le mental mais aussi le physique avec des postures qui permettent de se détendre, d’améliorer le ...

Vogue avec un Crohn - Pierre-Louis Attwell - Saison2

Défier la maladie de Crohn. Le navigateur Pierre-Louis Attwell sera sur la ligne de départ de la Transat Jacques Vabre 2019.

Un défi sportif & solidaire - Combattre la maladie de Crohn à travers l’océan

Vogue avec un Crohn, un défi sportif et solidaire pour sensibiliser le grand public à la maladie de Crohn et porter un message ...

Patient expert, recentrer les jeunes dans leur projet de vie

A l’afa, nous accompagnons les jeunes dans leur ie personnelle, sociale et professionnelle pour leur permettre de vivre ...

Sport santé à l'hôpital, que du bon !

Reportage à la Clinique de l'Abbaye, Fécamp : promouvoir le sport santé à l'hôpital et démontrer aux personnes que même ...

L'accélération de l'info santé, source de fréquentes dérives

"Nouvelles pratiques de l'information santé", Enquête l'Argus de la presse / Capital Image

L’apport de la sociologie dans les politiques de lutte contre le cancer

Beaucoup d’efforts ont été mené pour développer l’entraide, la réinsertion, le frein aux discriminations, mais par rapport ...