Innovation dans la chirurgie de la cheville

Dr Christophe CERMOLACCE, ANCIS, chirurgien orthopédiste, spécialiste de la cheville à Paris et Marseille 

Quel que soit le type de chirurgie que nous proposons aujourd’hui, les patients marchent réellement deux mois plus tard.

« Les opérations de la cheville les plus usuelles sont la plupart du temps des instabilités de cheville ou ligamentoplasties. Très fréquentes chez les sportifs, il s’agit de reconstruire les ligaments de la cheville.
Les entorses à répétition se terminent inéluctablement par de l’arthrose, vingt ans plus tard. La chirurgie de réparation de cette arthrose qui bloque certaines articulations est la seconde chirurgie la plus importante de la cheville. »

Des interventions chirurgicales de plus en plus techniques
« Nous pouvons, par exemple, préparer une intervention sur ordinateur avec des systèmes de coupe qui nous permettent d’aller plus vite pour reconstruire un pied. Nous pouvons aussi faire des planifications préopératoires très utiles lors de chirurgies complexes de la cheville qui nécessitent de nombreux gestes durant la même intervention. »

Nous arrivons à faire repousser l’os
« Les interventions les plus innovantes concernent les reconstructions osseuses faites à l’aide de cellules souches et des PRP (Plasma Riche en Plaquettes ou facteurs de croissance).
Réalisées depuis longtemps chez le sportif, elles sont utilisées en France depuis 2010 au niveau des injections tendineuses et aujourd’hui, en intra-osseux. Nous arrivons à faire repousser l’os dans de petites zones et avec des techniques mini invasives. »

Les patients remarchent véritablement deux mois plus tard
« Il faut distinguer les interventions stables, soit 2/3 de nos chirurgies : ce sont celles qui concernent les ligaments de la cheville, l’avant-pied, qui ne nécessitent pas de suspension d’appui de consolidation. L’appui peut être donné d’emblée ou suspendu une quinzaine de jours pour la cicatrisation cutanée pour ne pas avoir de désunion.
Dans les autres types d’intervention, fractures ou arthrodèses, nous devons attendre que l’os soit fusionné. Aujourd’hui, grâce à de nouveaux systèmes de fixation, nous suspendons complètement l’appui pendant un mois, puis autorisons un appui progressif sur deux mois. Quel que soit le type de chirurgie que nous proposons aujourd’hui, les patients marchent réellement deux à trois mois plus tard. »

Tout savoir sur la chirurgie de la cheville : https://www.lachevilledusportif.com/ @C_Cermolacce #ChevilleSport

#sportsante #chevillesport #kine #infirmiere #consultationpansements #revoirsonmedecin #teleconsultation #innovation #PRP #cellulesouche #patients2021 #chirurgie #cheville #pied

Sur le même thème

Normandie : développer le sport en milieu rural Comité Régional du Sport en Milieu Rural (CRSMR) de la Normandie

Avec 9 000 adhérents, nous sommes le 1er comité de France. 3 000 à 4 000 personnes marchent toutes les semaines sous nos ...

Pratiquer la marche nordique en Seine-Maritime avec Nordic Walking Cléroise

Tout le monde peut participer aux marches nordiques de 7, 12 ou 15 km. Une bonne pratique, c’est avoir une bonne technique.

Opération de la cheville en direct du bloc

Le retour à la course à pied s’effectue généralement aux alentours de trois mois, en fonction de l’inflammation et de la ...

Conseils pour les adeptes des trottinettes et du skateboard

Comme dans tous les sports, le risque existe, mais on ne pas le prévenir, ce sont des chocs violents.

Six mois pour qu’un joueur de haut niveau reprenne le sport

Sans complications, le joueur professionnel après une blessure revient en 5 mois à son niveau initial.

De grands progrès dans l’après-chirurgie de la cheville

Rentrer chez soi en marchant le jour même de l’intervention !

De nombreux chocs et blessures pour les rugbymen

Des chocs monstrueux ! Les rugbymen sont d’incroyables joueurs !

Le genou, principale pathologie du footballeur

La prévention sous-estimée auprès des sportifs.