Journalisme - Tenir compte des réseaux sociaux

Bruno FANUCCHI, Grand reporter - Président de l’UPF FRANCE

Avec les réseaux sociaux et certains médias en ligne, le métier perd du sérieux, de la garantie et de la respectabilité.

« Journalisme d’information, journalisme d’émotion ? » - A l’occasion des 48èmes Assises de la Presse Francophone, Gaël de Vaumas reçoit, à Yaoundé, au Cameroun, Bruno Fanucchi, Grand reporter - Président France de l’Union de la Presse Francophone (UPF).

N’importe qui peut aujourd’hui être émetteur d’informations, donc "faire du journalisme"

“Le métier a en partie changé avec des dérives qui font que les règles élémentaires de notre métier ne sont plus respectées par les médias en ligne et les médias qui font du live : vérifier l’information, confronter plusieurs sources ...

Les réseaux sociaux existent, nous devons en tenir compte et beaucoup d’entre nous y sont. Mais le métier perd du sérieux, de la garantie et de la respectabilité.

Il y a des gens de qualité qui acceptent de se former, d’être pris en main mais beaucoup de personnes qui font de l’information en ligne se sentent au-dessus de tous critères, lois et déontologie.”

 

En savoir plus : https://www.pressefrancophone.fr/ https://www.observatoiredelinfosante.com/

Sur le même thème

Fake news - Mutualiser les fact-checking santé

La plupart des grands médias ont créé leur propre rubrique ou blog de fact-checking pour s'affranchir des médias de ré-information.

Big Bang Santé du Figaro - Le journalisme au temps du Covid 19

10 journalistes à la rédaction, 400 chez eux ! Nous avons basculé en quelques jours au confinement quasi-complet de la rédaction ...

Covid 19 - Hiérarchiser et décrypter l’information

Big Bang Santé du Figaro - Le rôle d’un journal comme le Figaro, est d’essayer de donner de la profondeur, de l’analyse ...

Fake news, porter un regard critique sur l’information

La seule façon d’arriver à régler le problème des fake news n’est pas de les interdire, mais bien d’éduquer les gens à se ...

Les journalistes doivent trouver la place à accorder à l’émotion

"Le métier de journaliste, si on veut le faire sérieusement, est un des métiers les plus difficiles au monde parce que on ...

Nouveaux médias, Tv et réseaux sociaux

On peut parfois aller chercher sur le Net et les réseaux sociaux, de l’information plus pertinente que celle qu’on voit ...

Journalisme, l’émotion ne doit jamais prendre le pas sur le professionnalisme

48èmes Assises de la presse francophone - Faire attention à la juste mesure de l'émotion dans l’information transmise.

Le rôle du journaliste est d’informer et non d’émouvoir

Etre curieux, maîtriser ses émotions, rechercher la véracité, recouper les infos, ne travailler que dans l’intérêt du public.