La Fondation Health On the Net se lance dans la certification des applis

Célia BOYER, directrice Fondation Health On Net

Nous nous lançons dans le domaine de la certification des applis mobiles en réponse à un vrai besoin. Il existe des milliers d’applications mobiles et aucun moyen de faire le tri entre une application qui respecterait des lignes éditoriales et une autre.


Le HONcode, très visionnaire 

« La Fondation Health On the Net (HON) est née autour d’un groupe d’experts représentant 36 pays avec les Nations-Unies et l’OMS. Ces experts avaient anticipé qu’Internet serait utilisé par tout le monde, c’était très visionnaire ! Ils avaient analysé que l’arrivée de ce nouvel outil dans tous les foyers allait générer une forte utilisation, notamment dans le domaine de la santé, avec un problème toujours d’actualité : n’importe qui peut publier et/ou modifier tout contenu, à n’importe quel moment et le rendre disponible pour le monde entier en à peine quelques secondes. Il n’y a pas vraiment de contrôle, c’est ce qui change la donne par rapport aux médias standards papier. »

8 000 sites certifiés HON dans une centaine de pays
« Avec Internet, l’information est diffusée sans contrôle de manière très rapide et au plus grand nombre. Faire le tri entre l’information qui respecterait de fortes contraintes éditoriales et une autre est la problématique qui avait été anticipée à l’époque. Créée en 1995, la Fondation HON a été reconnue en 2002 comme Organisation Non Gouvernementale (ONG) auprès des Nations-Unies. Elle est mise en relation officielle avec l’OMS sur des programmes, comme par exemple la problématique actuelle de la certification des applications mobiles. En 20 ans, la certification HONcode a certifié environ 8 000 sites, elle couvre aujourd'hui une centaine de pays. »

Des milliers d’applications mobiles et aucun moyen de faire le tri
« Nous nous lançons dans le domaine de la certification des applications mobiles en réponse à un vrai besoin. Il existe des milliers d’applications mobiles sur les différents stores, mais aucun moyen de faire le tri entre une application qui respecterait des lignes éditoriales sérieuses et une autre application. Les applications mobiles sont à distinguer des sites web et nécessitent un autre type de certification puisqu'elles sont consultées sur un téléphone mobile, connecté en permanence et qui donne accès à différents types de données.
Forts de notre expérience d’organisme de certification de sites web depuis plus de 20 ans, nous avons mis en place une certification des applications mobiles qui comporte plusieurs grands volets : la qualité éditoriale de l’application, la validation de son contenu et des algorithmes utilisés, son financement, l'application comme outil de support et non de remplacement de la relation patient/médecin. En d'autres termes, il s’agit du HONcode initial, mais adapté aux applications mobiles encore plus complexes.»

La certification mHONcode spécifiquement adaptée aux applications mobiles 
« Au-delà de la qualité de l’information et de la façon dont celle-ci est produite au sein d'une application, il faut impérativement s’intéresser aux types de données et à la façon dont celles-ci sont transmises, sans savoir si l’application en a réellement besoin pour son utilisation. : quelles sont les données auxquelles l’application a accès sur votre téléphone - caméra, contacts, autres informations ... ? Les données d’un compte sont-elles encryptées ou non ?
Le mHONcode, certification des applications mobiles, s'attache à vérifier leur contenu et leur ligne éditoriale avec des experts médicaux tandis que des experts informatiques s'assurent des données collectées et transmises et de la sécurité des applications. »

Stéphanie Chevrel

Interview vidéo réalisée par Skype en avril 2019.
En savoir plus : https://www.hon.ch/fr/

Sur le même thème

Prise en Charge des plaies, vers le tout numérique ?

Le tout numérique dans les plaies et cicatrisations s’applique surtout aux logiciels que l’on peut trouver sur les smartphones....

Téléconsultations, un gigantesque potentiel !

400 000 télé-consultations ont été effectuées en un an, dont 60 000 remboursées. On compte 400 millions de consultations ...

Des dispositifs médicaux toujours plus connectés

Aujourd'hui, l'innovation, le plus souvent connectée, consiste à apporter au patient ce dont il a besoin dans l’ensemble ...

Utiliser l’l.A. et les données de santé pour transformer notre système de santé

Tout l’enjeu est de faire comprendre aux acteurs de santé quels sont les usages souhaitables qui vont rendre notre système ...

Données de santé : vers une médecine plus précise et plus adaptée à chacun

Notre médecine est trop imprécise et impersonnelle, l'exploitation des données de santé doit permettre une médecine plus ...

L'impact du numérique et des nouvelles technologies sur les assurances

Si la nouvelle ère ouverte par le digital change la donne, l’humain est au coeur de la révolution digitale.

Données de santé : de nouvelles perspectives pour la recherche

Nous sommes à l’aube d’une vraie révolution dans la médecine et tout particulièrement dans le domaine de la cancérologie.

Da Vinci, le 1er robot opératoire au monde

On compte 5 000 robots dans le monde, 150 sont installés dans les cliniques et hôpitaux français, répartis sur l’ensemble ...