Le guide de l’infirmier(e) en pratique avancée, IPA

Florence AMBROSINO, infirmière- formatrice & coordinatrice pédagogique

La reconnaissance de l’IPA est une très belle avancée pour la profession, pour la santé et surtout pour les patients.

« J’ai pris la décision l’été dernier de publier « Le guide de l’infirmier(e) en pratique avancée » car j’ai fait partie des premières promotions qui préparaient à la pratique avancée. Après huit ans d’expériences, d’expertise, j’ai sillonné les routes de France et je suis même partie à l’étranger pour porter cette parole.

Je voulais que cette expérience serve aux autres, aux jeunes, aux institutions, pourquoi pas aux politiques. Je souhaitais valoriser le rôle et aider à la réflexion pour obtenir une meilleure rémunération des IPA.

On trouve dans ce livre les définitions, le contexte qui a conduit à la mise en place de la pratique avancée, sachant qu’elle n’est pas née à l’été 2018. Des réflexions se sont opérées depuis plus d’une trentaine d’années, y compris en France.

Je décris surtout les rôles et les compétences attendus avec une analogie sociologique : comment a évolué ce phénomène, quels changements se sont opérés…

Je me suis amusée à décrire ce phénomène avec quelques retours d’expériences de personnes impliquées et le décryptage des décrets. Même s’il reste des améliorations à apporter, la reconnaissance de l’IPA est une très belle avancée pour la profession, pour la santé et surtout pour les patients. »

Interview réalisée en toute indépendance éditoriale par Acteurs de santé Tv pour la Web Tv Plaies et Cicatrisations soutenue par ConvaTec, à l’occasion de la sortie de l’ouvrage « le Guide de l’Infirmier(e) en pratique avancée », aux éditions Vuibert.

 En savoir plus : https://www.convatec.fr/  
Commander l’ouvrage : https://www.vuibert.fr/ouvrage/9782311661323-le-guide-de-l-infirmierere-en-pratique-avancee

 

Sur le même thème

Avenant 6 - Quelle formation pour les infirmières libérales

Former 120 000 infirmiers libéraux est compliqué et important, il existe plusieurs types de formation.

Revoir son médecin, le cri du cœur des associations de patients cardio-métaboliques

#revoirsonmedecin, Consulter ou télé-consulter, une priorité absolue pour les patients atteints de maladies chroniques !

Avenant 6, quels bénéfices pour les infirmières ?

La téléconsultation pourra être réalisée par l'infirmière sans prescription médicale au chevet du patient, à son domicile.

Hôpital public : virage ou mirage ambulatoire ?

3/6 - Fanny Vincent et Frédéric Pierru, co-auteurs de l'ouvrage « La casse du siècle » avec Pierre-André JUVEN, alertent ...

Hôpital public - Une crise des missions et des financements

1/6 - Des missions de plus en plus nombreuses déconnectées des moyens mis à disposition.

Patient expert, accompagner les patients dans leur parcours de vie

La maladie de Crohn vient affecter l’ensemble de la vie sociale, familiale, professionnelle, amoureuse. Il n’y a aucune ...

Marché français du médicament & innovations 2019

Une tendance du marché français du médicament un peu morose, légèrement inférieure à celle des autres pays européens et ...

Plaies, quelle prise en charge économique pour la thérapie à pression négative ?

Actuellement, aucun traitement par pression négative ne peut être réalisé en dehors du monde hospitalier, mais la miniaturisation ...