Les stratégies d'influence des firmes ou la manufacture du doute

Stėphane HOREL, Journaliste indépendante

Il faut comprendre comment la science fonctionne pour étudier ses phénomènes mais plus encore, les mécanismes et les stratégies d'influence des firmes, ce qu'on appelle la manufacture du doute.

"Il n’est pas certain qu’il soit nécessaire d'être journaliste scientifique ou d'avoir une formation scientifique universitaire pour traiter les sujets d'influence portant sur la manipulation de la science. Nous avons, par exemple, travaillé avec mon collègue Stéphane Foucart, journaliste au Monde, sur les Monsanto Papers alors que je ne suis pas de formation scientifique. La connaissance scientifique peut aussi se construire sur le tas, ce qui est mon cas." 

Comprendre les stratégies d’influence des firmes
"Il faut comprendre comment la science fonctionne pour étudier ses phénomènes mais plus encore, les mécanismes et les stratégies d'influence des firmes, ce qu'on appelle la manufacture du doute : l'instrumentalisation de l'incertitude scientifique qui sera infusée dans la tête des décideurs pour empêcher, par exemple, la réglementation de certains produits toxiques."

Les revues scientifiques ont aujourd'hui une responsabilité centrale
"Tous les articles scientifiques passent par la littérature scientifique, ils sont publiés dans les grandes revues internationales. Le problème est que les firmes sponsorisent des articles dans ces revues sans que le sponsor soit toujours déclaré, de plus, les déclarations d'intérêt qui sont pourtant obligatoires ne sont pas forcément toujours complètes et quand elles le sont, la présence même de ces articles pose problème.  Des archives de l'industrie du tabac et des archives sorties des tiroirs des firmes lors de procès aux Etats-Unis montrent bien, en effet, qu'il y a une intention de la part des firmes de faire du « science washing » : produire de la matière scientifique publiée dans la grande machine que sont les revues internationales, en réalité, il s’agit de matériau de lobbying qui ressort de cette machine comme un article scientifique. Or on sait que ces articles sont écrits par des consultants. Des cabinets de « défense de produits » spécialisés emploient des scientifiques pour écrire des articles qui défendent des produits. Il ne s’agit pas d’articles de recherche, mais d’articles qui critiquent des travaux."

Interview réalisée lors des  
Assises Internationales du Journalisme de Tours 2018 
Retrouvez les interviews des professionnels des médias sur : http://www.observatoiredelinfosante.com/

 

Sur le même thème

Le doc' de la Transat Jacques Vabre

Au large, le skipper doit être les yeux du médecin pour lui expliquer ce qu’il ressent et les mains du médecin pour réaliser ...

Maladie de Crohn, une activité physique pour retrouver la confiance en soi

Pierre Louis Attwell, jeune navigateur plein d’énergie positive, atteint de la maladie de Crohn, se lance un nouveau défi....

Maladie de Crohn, se préparer physiquement et mentalement à traverser l’Atlantique

Une maladie de Crohn ne se contrôle pas. Une crise peut se déclencher à bord, la préparation avant la course est importante ...

Quand les robots deviendront les compagnons du grand âge

Comment créer du lien social avec ces machines, comment faire des outils pas très onéreux avec des fonctions intéressantes ...

Relation soignant - soigné, un problème de communication

Le patient n’est ni un numéro, ni une donnée, il est avant tout une personne humaine. La solution est de remettre de l’humanité ...

Un steak digital pour nourrir la planète

Big Bang de la food tech. Fabriquer une alimentation à partir de cellules souches pour nourrir 10 milliards d’humains.

Mettre les voiles à Fécamp en Normandie

Saison estivale à Fécamp, de concerts en expositions, de courses de voile en animations sportives, de musée en Abbaye.

Quand la maladie ouvre des ailes vers le droit

L’éthique doit conduire à ce que les mots ne deviennent pas des maux ou encore mieux, à ce que les mots atténuent les maux.