Ma première interview, chercher l’interaction

Laurence DEVILLERS, Professeur Sorbonne Université. Chercheuse, LIMSI - CNRS

Je n’ai pas le trac, je suis dans la vie comme en interview, je dis ce que je pense et de façon tout à fait transparente.

« Je n’ai pas le trac, je suis dans la vie comme en interview, je dis ce que je pense et de façon tout à fait transparente.

J’ai plutôt un sentiment positif sur la curiosité. Quelle que soit la question, je vais toujours aller chercher l’interaction que je vais avoir avec quelqu’un qui va vouloir propager des idées et permettre de mieux comprendre ce qu’on est en train de faire.

J’ai toujours une position très positive. On peut toujours trouver dans la façon dont on interagit avec les autres le moyen de faire passer les idées pour tous ».

Laurence Devillers, Professeur Sorbonne Université. Chercheuse au laboratoire d’informatique pour la mécanique et des sciences de l’ingénieur - LIMSI – CNRS.

Interview réalisée dans le cadre du Big Bang Santé du Figaro 2018
En savoir plus : https://bigbang.lefigaro.fr/sante/
https://www.editions-observatoire.com/Auteur%3ALaurence_Devillers

Sur le même thème

Ma première interview, la défense d’une grande cause

Je me suis rendu compte que je pouvais parler en public et convaincre mes interlocuteurs

Ma première interview, l’accélération du temps

Ma première interview portait sur l’accélération du temps qu’on appelle aujourd’hui, l’évolution exponentielle.

Ma première interview avec un grand professeur, j’ai 11 ans !

je me souviendrais de cette interview pour toujours !

Ma première interview, la rénovation d’une église

L’article a été très amusant à écrire avec toute une série de clés comme dans le Da Vinci Code. C’est un très bon souvenir ...

Ma première interview, faire passer mes messages

Le patient, un acteur de soins à part entière.

Ma première interview, partagée entre l’horreur et le fou rire

J'ai tenté de m'en sortir avec une pirouette !

Les cellules souches embryonnaires, Ma première interview

La première interview est toujours impressionnante, on se retrouve avec des experts passionnés quand on les lance sur leur ...