Ma première interview, seul face à la camėra !

Claude LE PEN, professeur d’économie à Paris-Dauphine, Consultant pour IQVIA

Saison 2 Episode 3 Le présentateur me pose une question, puis disparaît complètement, me laissant seul face à la caméra, sans personne à qui répondre ! Vent de panique, je dois parler à une machine !

« Je me souviendrais toute ma vie de ma première interview. C’etait à la télévision, je ne me rappelle plus sur quelle chaîne. »

Je me retrouve seul face au gros œil noir de la caméra !
« Nous étions quelque experts assis en rang d’oignons. Le présentateur passe devant moi, il me pose une question, puis part poser la question suivante à l’expert d’à côté, disparaissant complètement et me laissant face à la caméra, sans personne à qui répondre ! Alors là, vent de panique ! Je me retrouve seul face au gros œil noir de la caméra et personne à qui parler. »

Je me suis dit qu’il fallait que j’apprenne à parler à des machines et non plus à des personnes
« C’est mon premier souvenir : la disparition de mon interlocuteur au profit d’une caméra qui vient sur moi. Je dois alors commencer à parler à cette espèce de machine alors que la question m’avait était posée par un être humain. Cela m’avait frappé à l’époque. Je m’étais dit qu’il fallait que j’apprenne à parler aux machines ! »

Interview réalisée à l’occasion des Matinales de la FNIM, http://www.lafnim.com/actualite/marche-de-la-pharmacie-une-croissance-moderee-d-ici-a-2022-177.htm
En savoir plus :
http://www.lafnim.com

 

 

Sur le même thème

Ma première interview, l’accélération du temps

Ma première interview portait sur l’accélération du temps qu’on appelle aujourd’hui, l’évolution exponentielle.

Ma première interview avec un grand professeur, j’ai 11 ans !

je me souviendrais de cette interview pour toujours !

Ma première interview, la rénovation d’une église

L’article a été très amusant à écrire avec toute une série de clés comme dans le Da Vinci Code. C’est un très bon souvenir ...

Ma première interview, chercher l’interaction

Je n’ai pas le trac, je suis dans la vie comme en interview, je dis ce que je pense et de façon tout à fait transparente.

Ma première interview, faire passer mes messages

Le patient, un acteur de soins à part entière.

Ma première interview, partagée entre l’horreur et le fou rire

J'ai tenté de m'en sortir avec une pirouette !

Ma première interview, la défense d’une grande cause

Je me suis rendu compte que je pouvais parler en public et convaincre mes interlocuteurs