Mal à la cheville, consulter rapidement quand on a mal

Dr Christophe Cermolacce, A-NCIS, chirurgien spécialiste de la cheville, Marseille, Paris

Certaines douleurs sont parfois compliquées à expliquer et certains patients ne consultent pas assez vite parce qu’ils ont peur, mais après, il est trop tard.

« Consulter pour un mal à la cheville dépend du type de blessure. On peut se blesser mais une gêne peut aussi apparaître, souvent la douleur est spontanée et sans blessure.

En cas de blessure de la cheville et lorsque votre médecin vous dit que cela va être un peu long, il faut savoir être patient ! S’il faut compter 45 jours pour la cicatrisation ligamentaire d’une entorse de cheville, il faut ensuite se remuscler, retrouver sa souplesse. Contrairement à ce que pense la majorité des gens, une entorse nécessite deux mois pour récupérer. Si on souffre toujours au bout de 4 ou 5 mois, ce n’est pas normal, il faut consulter ! »

Consulter de façon à ne pas aggraver la blessure

« Souvent le problème est spontané et la douleur peut apparaître sans traumatisme. Des gens se mettent à avoir mal sous la voûte plantaire, sous le pied, devant la cheville. Si la douleur change tous les jours de place, on peut penser à une tendinite ou à une mauvaise posture, mais si le point est fixe et la douleur toujours au même endroit, là, il faut se dire que ce n’est pas normal et il faut consulter de façon à ne pas aggraver la lésion.

Il arrive parfois lorsqu’on a consulté que les examens ne montrent rien. Les professionnels de santé tournent en rond, certains diagnostics sont compliqués à poser. C’est pour cela qu’il y a des spécialistes, des chirurgiens de la cheville existent pour penser à diagnostics rares.

J’ai, par exemple, vu en consultation à Marseille une jeune fille qui souffrait depuis 3 ans d’une douleur à la cheville. Nous avons diagnostiqué une tumeur bénigne, il ne s’agissait pas d’un cancer mais d’une petite lésion dans sa cheville. Ce cas exceptionnel - je n’en ai vu que trois en plus de 25 ans d’activité - ilfaut y penser, mais c’est facile à dire !

Certaines douleurs sont parfois compliquées à expliquer et certains patients ne consultent pas assez vite parce qu’ils ont peur, mais après, il est trop tard. »

En savoir plus : https://www.lachevilledusportif.com/ @C_Cermolacce #ChevilleSport

Sur le même thème

Mal à la cheville, voir un chirurgien en cas d’échec thérapeutique

Un avis chirurgical nécessaire quand on n'arrive pas à s'en sortir médicalement.

Main, hanche, cheville, une chirurgie de plus en plus spécialisée

Les petites articulations, parfois très complexes, sont devenues des entités à part entière nécessitant une spécialisation.

Un suivi de six mois après une opération de la cheville

Un suivi de six mois est nécessaire, mais pas davantage sauf en cas d’évolution de la lésion

Des cicatrices esthétiques après une opération de la cheville

Les technologies ont beaucoup évolué rendant la cicatrisation beaucoup plus facile et esthétique.

Retrouver un confort complet après une blessure de la cheville

Une chirurgie bien faite est efficace, elle permet au patient de retrouver un confort complet.

De grands progrès dans la chirurgie de la cheville

IRM, anesthésie et arthroscopie, principales innovations de la chirurgie de la cheville.

Douleur de la cheville aiguë ou chronique, consulter un spécialiste

Après un traumatisme aigu, si on ne peut plus bouger sa cheville parce qu’on a trop mal, la prise en charge doit être effectuée ...

Plasma Riche en Plaquettes (PRP) et cellules souches pour auto-réparer la cheville

L’injection de cellules souches et booster de PRP, Plasma Riche en Plaquettes, est une révolution.