Maladie de Crohn, une activité physique pour retrouver la confiance en soi

Anne BUISSON, Directeur adjoint de l’afa, Association François Aupetit

Pierre Louis Attwell, jeune navigateur plein d’énergie positive, atteint de la maladie de Crohn, se lance un nouveau défi. Après la Solitaire, il sera cette année sur la ligne de départ de la Transat Jacques Vabre. Un exemple pour les jeunes malades.

Faire du sport pour éviter le stress et améliorer sa fatigue
« Il faut vraiment recommander aux jeunes de pratiquer une activité physique ou un sport, cela leur permet à la fois d’éviter le stress que la maladie peut générer, de mieux se détendre et de mieux adapter le quotidien à leur maladie. Un autre aspect important est d’améliorer la fatigue chronique générée par la maladie et parfois par les traitements, car contrairement à ce qu’on imagine, faire du sport permet d’améliorer sa condition physique. »

Réussir un défi, c’est important pour l’estime de soi
« Ce qui est important quand on veut se dépasser ou quand on voit certains jeunes aller au-delà de leurs limites, se fixer des défis sportifs, c’est que cela permet une meilleure confiance en soi. Réussir, c’est important pour l’estime de soi quand on a une maladie chronique et il faut l’améliorer pour pouvoir avancer dans la vie. Le sport ou l’activité physique permettent de rétablir cette confiance en soi. » 

Pierre-Louis Attwell, une belle énergie au départ de la Transat Jacques Vabre
Pierre Louis Attwell, jeune navigateur atteint de la maladie de Crohn, se lance un nouveau défi. Après la Solitaire, il sera cette année sur la ligne de départ de la Transat Jacques Vabre. « Je lui tire mon chapeau et l’encourage à continuer car il donne l’exemple à plein de gens malades ou pas malades, mais en particulier à des jeunes gens qui sont malades et qui voudraient se lancer des défis de tous ordres. Merci à Pierre-Louis, je lui souhaite le meilleur pour cette aventure avec sa belle énergie. » 

 

Interview réalisée dans le cadre de la saison 2 de Vogue avec un Crohn, menée par les navigateurs Pierre-Louis Attwell et Calliste Antoine au départ de la Transat Jacques Vabre 2019, avec le soutien de l’afa et du laboratoire Mayoly Spindler, en partenariat avec acteurs de santé.

En savoir plus :
https://www.afa.asso.fr/ https://www.mayoly-spindler.fr/ https://vogueavecuncrohn.com/ http://www.acteursdesante.fr/

Sur le même thème

Obésité, la chirurgie a changé ma vie

Lorsque j’ai décidé de me faire opérer de mon obésité, je pesais un peu plus de 122kg pour 1,75 m. J'en pèse aujourd'hui ...

Maladies chroniques et VIH - Appeler les ados et les parents à sortir de l'isolement

Accompagner les jeunes adolescents et les jeunes adultes dans la prévention, l'éducation thérapeutique et les démarches ...

Tous saisis par l’émotion et canalisés par une énergie positive

La société ne montre pas spontanément les malades. Ce qui rend vraiment le calendrier patients extraordinaire, c’est qu’il ...

Une belle image de ce que peuvent faire les patients ensemble

Si chaque patient a une histoire qui lui est propre, on se rend également compte à quel point ces patients sont tous concernés ...

Avant d’être un malade, on est une personne !

Un calendrier qui fait du bien. L’idée est magnifique, toute en émotion, elle permet de découvrir le patient de manière ...

Reprendre une activité sportive après le confinement

Il faut penser à s’hydrater et à s’étirer, à respecter sa cardio-fréquence après avoir été à l’arrêt pendant de longues ...

L'autosondage urinaire facilite la vie des patients au quotidien

Faire un autosondage n’est pas quelque chose de dégradant pour la personne, mais au contraire lui facilite la vie.

Sondage urinaire intermittent, les bons gestes pour ne pas dépendre des autres

Pour son image corporelle, son autonomie et sa vie, c’est important que le patient puisse se sonder lui-même sans dépendre ...