Maladie de Verneuil, briser les tabous

Hélène RAYNAL, Fondatrice et Présidente de Solidarité Verneuil

Il faut parfois huit à huit ans et demi pour obtenir le diagnostic de la maladie de Verneuil ! C’est très lourd psychologiquement et très long pour les malades qui ne savent pas pendant toute cette période de quoi ils souffrent.

Des abcès à répétition dans les grands plis du corps
« La maladie de Verneuil est une inflammation appelée hidradenite suppurative, il s’agit d’une inflammation des glandes sudorales apocrines (glandes de la sueur). C’est la définition qu’en a donné Aristide Verneuil au XIXème siècle, mais en réalité il semblerait qu’il s’agisse d’une maladie au niveau du follicule pileux : une inflammation se transforme en un abcès qui va devenir très important et très douloureux et qui va finir par rompre. Il s’agit d’abcès à répétition qui vont et qui viennent dans des localisations bien précises que sont les grands plis du corps : sous l’aine, sous les aisselles, sous le pli inter-fessier, sous les seins, etc. »

8 ans parfois pour obtenir le diagnostic de la maladie de Verneuil
« La maladie de Verneuil est une pathologie peu enseignée dans les facultés de médecine, qu’on connait mal, dont on parle peu et qu’on ne soigne pas. Peu connue du corps médical, il y a souvent des erreurs et des retards au niveau du diagnostic. On pense à un poil incarné, par exemple, le diagnostic est mal posé. Il faut parfois huit à huit ans et demi pour obtenir le bon diagnostic ! C’est très lourd psychologiquement et très long pour les malades qui ne savent pas pendant toute cette période de quoi ils souffrent. Ces abcès mal placés alimentent tout un tas de fantasmes et d’erreurs et une grande détresse pour les malades. »

Ce qui marche le mieux aujourd’hui est la chirurgie
« À partir du moment où une maladie n’est pas diagnostiquée, c’est difficile de trouver le traitement approprié… Le traitement de la maladie de Verneuil consiste en des crèmes antibiotiques et des antibiothérapies à prendre par voie orale ou intraveineuse, mais le problème des antibiotiques, c’est que ce n’est pas automatique ! Lorsque des résistances se forment et que vous arrêtez le traitement, très souvent la maladie redémarre. Quelques préconisations ont été faites par la Société Française de Dermatologie au niveau de la prise en charge, mais la guérison en elle-même n’est actuellement pas d’actualité. Ce qui marche le mieux aujourd’hui est la chirurgie à l’endroit où est positionné l’abcès. Ainsi, il ne reviendra pas. Mais cela n’empêche pas la maladie : tant que le problème de fond n’est pas résolu, ces poussées n’en finissent pas de réapparaître. »

Rejoindre une association de patients
« Je donnerai comme conseil à un patient qui pense être atteint de la maladie de Verneuil de se rapprocher des associations, de suivre les jeunes qui s’expriment sur ce sujet sur Instagram. Il existe deux associations - Solidarité Verneuil et l’AFRH sur l’île de la Réunion - qui sont de très bon conseil. Elles peuvent mettre les malades en relation les uns avec les autres, ce qui permet de démystifier cette maladie qui n’est pas une maladie honteuse. N’ayez pas honte de vous ! »

Interview réalisée à l’occasion de la web Tv Plaies et Cicatrisation Acteurs de santé Tv avec le soutien institutionnel de ConvaTec, https://www.acteursdesante.fr/webtv/plaies-et-cicatrisations-convatec/1/

En savoir plus :
Solidarité Verneuil : https://www.solidarite-verneuil.org/page/271980-accueil
ResoVerneuil : https://resoverneuil.com
Association Française pour la Recherche sur l’Hidrosadénite : http://www.afrh.fr
Laboratoires ConvaTec @ConvatecWoundFr : https://www.convatec.fr

Sur le même thème

Retard de cicatrisation, quand suspecter un Biofilm ?

« Lutter contre le Biofilm est si important au sein des plaies chroniques qu’un groupe d’experts a élaboré des recommandations....

Plaies : 4 étapes pour lutter contre le Biofilm et éviter le retard de cicatrisation

Comment lutter contre le Biofilm, l’un des facteurs qui retarde, voire qui empêche, la cicatrisation des plaies chroniques.

Cancer du sein & mammographie : un dépistage peut sauver une vie

Plus le diagnostic est posé tôt, plus le traitement est efficace et plus les chances sont grandes de guérir. Et cela est ...

Un test génomique pour éviter les sur-traitements

Le Dr Bruno Cutuli a présenté à l’ESMO (EuropeanSociety of Medical Oncology), sous forme de poster, une importante étude ...

L’algoneurodystrophie, savoir être patient !

Cette douleur chronique se manifeste au niveau des articulations bien souvent quelques jours ou semaines après un traumatisme.

Cancer du sein, les tests génomiques en pratique

Comment cela se passe-t-il et combien de temps pour avoir le résultat ?

Cancer du sein triple négatif, améliorer l’accès aux essais cliniques 

Nous sommes mobilisées pour que toutes les femmes, toutes les triplettes en France, aient accès à l’innovation et à de meilleures ...

Reportage dans le service des urgences orthopédiques de CHAM

Les fractures ouvertes ou les luxations des articulations nécessitent une prise en charge dans les heures qui suivent l’accident.