Maladies chroniques, l’activité physique bonne pour la santé

Eric SALAT, D.U. Démocratie en santé de la Sorbonne

Une application qui propose des programmes adaptés et spécifiques à chacun, selon sa pathologie, serait idéale.

Patient enseignant, Eric Salat, 56 ans, est responsable du diplôme universitaire de démocratie en santé de l’Université des Patients de La Sorbonne. Il exerce également à l’ESCP ainsi qu’à la faculté de pharmacie de Lille. Il est consultant en santé publique et associé dans une start-up. Il est interviewé par Carla, journaliste Acteurs de santé Tv et coach sportive.

Le sport sur ordonnance
« On s’aperçoit de plus en plus que l’activité physique - pas le sport mais bien l’activité physique - est bénéfique pour la santé des malades chroniques. Je ne suis pas un grand sportif devant l’Eternel mais je n’ai pas besoin d’une ordonnance pour faire de l’exercice physique : j’ai un chien qui m’oblige à bouger mes deux pattes ! Pour un certain nombre de patients, c’est une incitation à intégrer le fait que faire un minimum d’activité physique leur permet de lutter contre certaines pathologies liées à leur maladie. L’activité physique est accessible à tous à la condition d’avoir une autonomie physique avec un périmètre de marche, un périmètre d’action d’un certain nombre de nos membres. »

Des applications pour favoriser davantage l’exercice physique que l’observance
« De nombreuses personnes utilisent naturellement des applications qui favorisent l’activité physique. Dans mon environnement professionnel, beaucoup s’essaient au 10 000 pas par jour. J’observe le succès d’applications de course à pied, par exemple.
Les applications spécialement dédiées aux patients sont moindres et moins utilisées, c’est sans doute lié à aux Français et à nos habitudes et comportements en France. De nombreuses nouvelles applications voient le jour dans toutes les pathologies, mais elles présentent un certain nombre de limites. Ces applications sont notamment davantage tournées vers l'observance. Ce mot d'observance pose d'ailleurs un problème, la consommation constante et irréductible du traitement laisse peu de place au libre arbitre concernant sa pathologie ».

Des programmes d’exercice physique créés spécifiquement pour les malades chroniques
« Une application qui propose des programmes adaptés et spécifiques à chacun serait parfaite. Il faut partir du principe que nous ne sommes pas tous des grands sportifs. Personnellement, ma pratique du sport est assez limitée mais si une application me permet d’organiser mon temps sans bouleverser mes habitudes et me permettre d’avoir des gains personnels rapide, ce serait idéal ! On adore.

Je fais un minimum d’1h à 1h30 de marche chaque jour avec mon chien, cela reste toutefois une promenade. Le sport et moi, je commence demain ! »

Interview réalisée en août 2019 et diffusée en septembre 2020.

En savoir plus :
https://universitedespatients-sorbonne.fr/
http://universitedespatients-sorbonne.fr/wp-content/uploads/2019/07/Fiche_DU-Democratie_PresentationD457_2019-20_190719.pdf

Sur le même thème

Mettre les patients en lumière

Un projet porteur d'espoir pour les 30 ans du Festival de la Communication Santé

Covid 19, le phénomène qui bouleverse la santé et la société

Big Bang Santé du Figaro, 4 thèmes : le confinement, la recherche, les nouvelles technologies et les politiques de santé ...

Se projeter dans l’avenir au Big Bang Santé du Figaro

La vocation du Big Bang Santé est de partager une approche globale de la santé : technologique, sociale, éthique, philosophique....

Apporter un message d'espoir aux femmes atteintes de cancer

Amener les femmes en post-traitement à reprendre confiance en elles, à reconquérir leur corps et à aller de l'avant, à travers ...

Fake news - Enseigner les techniques de manipulation du langage

Faire en sorte d’être visible là où s’informent les internautes. Sensibiliser l’ensemble du public aux risques de manipulation ...

Une belle rencontre entre 12 associations bien au delà des pathologies

Je n'ai pas l'habitude d'être dans l'échange et le partage. Je suis plutôt dans le combat. Le Festival est placé sous la ...

L’infirmière libérale un lien social fort

Les personnes ne nous voient pas seulement comme l'infirmière, elles recherchent affection, écoute et compréhension.

Plaies & cicatrisations, évoluer avec les nouvelles technologies

Robotique, applications, vidéo..., sont l’avenir de notre métier. Nous devons avancer et aller vers les technologies du ...