Obésité, la chirurgie a changé ma vie

Emmanuel GRENON, patient opéré, Directeur Division SI Medtronic

Lorsque j’ai décidé de me faire opérer de mon obésité, je pesais un peu plus de 122kg pour 1,75 m. J'en pèse aujourd'hui 79.

« Je viens d’avoir 50 ans. Lorsque j’ai décidé de me faire opérer de mon obésité, je pesais un peu plus de 122kg pour 1,75 m. J’ai perdu plus de 44kg et mon poids oscille aujourd’hui entre 77 et 79kg. »

Mes souvenirs d’ancien obèse sont toujours un peu douloureux
« J’ai récupéré un corps différent. Des petits détails ont changé ma vie de tous les jours comme s’assoir dans une voiture ou dans un avion, bouger. J’ai toujours fait beaucoup de sport. Même quand j’étais obèse, je courais. Je faisais du 6 ou 7 km/H en moyenne, aujourd’hui, je suis passé à 12km/H de moyenne ! Je peux m’habiller beaucoup plus facilement, accéder à des marques.
Mes souvenirs d’ancien obèse sont toujours un peu douloureux, les moqueries de camarades, mais aussi le regard que l’on peut avoir de soi. Les gens vous regardent parfois étrangement, même des gens que l’on ne connaît pas. La chirurgie a complètement gommé ces mauvais souvenirs du passé, elle a changé ma vie. »

A 40 ans, j’ai eu envie de véritablement régler ce problème d’obésité
« Quand j’étais obèse, je ne me sentais pas forcément malade, je me sentais même plutôt bien. J’étais sportif, plutôt joyeux et bon vivant avec une bonhomie qui ressortait de mon physique et de ma personnalité. Puis après avoir dépassé la quarantaine et ayant pris connaissance des conséquences que l’obésité pouvait avoir sur le long terme - maladies cardio-vasculaires, risque de cancers -, j’ai pris peur. C’était aussi une période où certains membres de ma famille sont décédés de cancers, cela m’a sans doute fait réfléchir. J’ai eu envie de véritablement régler ce problème d’obésité. »  

La chirurgie a eu un impact positif sur ma vie
« Je dirais à une personne obèse de suivre le parcours qui a été le mien : assister à une session d’information, discuter avec un chirurgien des techniques et des implications de ce type de chirurgie, pouvoir aussi échanger avec d’anciens patients. Cela a eu un impact positif sur ma vie.  J’encouragerais cette personne à se faire opérer car elle pourrait espérer vivre la même chose que moi au travers de cette chirurgie.”

« Prévenir et soigner la maladie obésité » - Interview réalisée par Acteurs de santé Tv, en toute indépendance éditoriale, avec le soutien de Medtronic, dans le cadre de la Journée Mondiale de l’Obésité 2020 organisée par le CNAO (Collectif National des Associations d’Obèses).

 

 

Sur le même thème

Cancers, des défis sportifs pour encourager les patients à bouger

Un partenariat Kiplin / Patients en réseau

AKO@dom, se soigner à la maison en toute sécurité

Diagnostiquée d’un myélome multiple, un cancer de la moelle osseuse, il y a une dizaine d’années, Micheline Ruscher est ...

Maladies chroniques et VIH - Appeler les ados et les parents à sortir de l'isolement

Accompagner les jeunes adolescents et les jeunes adultes dans la prévention, l'éducation thérapeutique et les démarches ...

Une belle image de ce que peuvent faire les patients ensemble

Si chaque patient a une histoire qui lui est propre, on se rend également compte à quel point ces patients sont tous concernés ...

Tous saisis par l’émotion et canalisés par une énergie positive

La société ne montre pas spontanément les malades. Ce qui rend vraiment le calendrier patients extraordinaire, c’est qu’il ...

Avant d’être un malade, on est une personne !

Un calendrier qui fait du bien. L’idée est magnifique, toute en émotion, elle permet de découvrir le patient de manière ...

Reprendre une activité sportive après le confinement

Il faut penser à s’hydrater et à s’étirer, à respecter sa cardio-fréquence après avoir été à l’arrêt pendant de longues ...

L'autosondage urinaire facilite la vie des patients au quotidien

Faire un autosondage n’est pas quelque chose de dégradant pour la personne, mais au contraire lui facilite la vie.