Obésité, la chirurgie a changé ma vie

Emmanuel GRENON, patient opéré, Directeur Division SI Medtronic

Lorsque j’ai décidé de me faire opérer de mon obésité, je pesais un peu plus de 122kg pour 1,75 m. J'en pèse aujourd'hui 79.

« Je viens d’avoir 50 ans. Lorsque j’ai décidé de me faire opérer de mon obésité, je pesais un peu plus de 122kg pour 1,75 m. J’ai perdu plus de 44kg et mon poids oscille aujourd’hui entre 77 et 79kg. »

Mes souvenirs d’ancien obèse sont toujours un peu douloureux
« J’ai récupéré un corps différent. Des petits détails ont changé ma vie de tous les jours comme s’assoir dans une voiture ou dans un avion, bouger. J’ai toujours fait beaucoup de sport. Même quand j’étais obèse, je courais. Je faisais du 6 ou 7 km/H en moyenne, aujourd’hui, je suis passé à 12km/H de moyenne ! Je peux m’habiller beaucoup plus facilement, accéder à des marques.
Mes souvenirs d’ancien obèse sont toujours un peu douloureux, les moqueries de camarades, mais aussi le regard que l’on peut avoir de soi. Les gens vous regardent parfois étrangement, même des gens que l’on ne connaît pas. La chirurgie a complètement gommé ces mauvais souvenirs du passé, elle a changé ma vie. »

A 40 ans, j’ai eu envie de véritablement régler ce problème d’obésité
« Quand j’étais obèse, je ne me sentais pas forcément malade, je me sentais même plutôt bien. J’étais sportif, plutôt joyeux et bon vivant avec une bonhomie qui ressortait de mon physique et de ma personnalité. Puis après avoir dépassé la quarantaine et ayant pris connaissance des conséquences que l’obésité pouvait avoir sur le long terme - maladies cardio-vasculaires, risque de cancers -, j’ai pris peur. C’était aussi une période où certains membres de ma famille sont décédés de cancers, cela m’a sans doute fait réfléchir. J’ai eu envie de véritablement régler ce problème d’obésité. »  

La chirurgie a eu un impact positif sur ma vie
« Je dirais à une personne obèse de suivre le parcours qui a été le mien : assister à une session d’information, discuter avec un chirurgien des techniques et des implications de ce type de chirurgie, pouvoir aussi échanger avec d’anciens patients. Cela a eu un impact positif sur ma vie.  J’encouragerais cette personne à se faire opérer car elle pourrait espérer vivre la même chose que moi au travers de cette chirurgie.”

« Prévenir et soigner la maladie obésité » - Interview réalisée par Acteurs de santé Tv, en toute indépendance éditoriale, avec le soutien de Medtronic, dans le cadre de la Journée Mondiale de l’Obésité 2020 organisée par le CNAO (Collectif National des Associations d’Obèses).

 

 

Sur le même thème

Maladie de Verneuil, en parler pour rompre l’isolement 

Il faut que les personnes qui ont des abcès à répétition dans les plis sachent qu’elles sont vraisemblablement en présence ...

Médecin des îles à Porquerolles

Reportage - On entend bien souvent parler des médecins de campagne mais beaucoup plus rarement des médecins insulaires.

Le rôle éducatif du pharmacien hospitalier auprès des patients 

Avec les chimiothérapies orales, les patients doivent être des acteurs à part entière de leur traitement, d’où l’importance ...

Covid-19, ce qui a changé avec les congrès en distanciel

Voir tous les soignants dans leur environnement nous a permis de voyager beaucoup plus que si nous assistions au congrès.

Quelles grandes évolutions pour l’anatomopathologie ?

La discipline d’anatomopathologie qui existe depuis le XVIIIe siècle consiste à corréler un symptôme d’un patient à une ...

Quelles perspectives pour l’anatomopathologie ?

La discipline de l’anatomopathologie évolue chaque jour : du tissu à la cellule, de la cellule aux molécules de surface ...

L’anapath est-il en contact avec les patients ?

Il est rare que les patients aient l’occasion de rencontrer leur anapath, pourtant cela peut arriver.

Quelle connaissance les anapaths ont-ils du patient ?

L'anapath s’il ne voit pratiquement jamais les patients, les connait pourtant parfaitement bien !