Obésité, les personnes fragiles doivent prendre soin d’elles

Anne-Sophie JOLY, présidente du CNAO, Collectif National des Associations d’Obèses

#revoirsonmedecin - Déconfinement, les personnes atteintes d’obésité doivent aller consulter et peuvent le faire en toute sécurité sanitaire.

« Selon l’étude Obepi réalisée en 2012, 50% de la population française est atteinte de surpoids et d’obésité. Au niveau mondial, 83 % des personnes qui ont été en réanimation lors de l’épidémie de Covid-19 présentaient des problématiques de poids et 50 % des décès dus au Covid-19 concernent des hommes avec des problématiques de poids, qu’importe l’âge et la présence de pathologies associées ou non.

Les personnes atteintes d’obésité doivent aller consulter et peuvent le faire en toute sécurité sanitaire
Elles sont une priorité pour les médecins et pour les associations de patients car nous ne voulons pas que leur état de santé se dégrade davantage qu’il ne l’est à l’heure actuelle. 
Nous avons réalisé un document à leur attention « Je ne suis pas bête, l’obésité est une maladie et non un choix de vie ! » qu’elles peuvent télécharger sur notre site Internet. »

Les personnes fragiles doivent prendre soin d’elles
« L’obésité est une maladie qui peut être associée à 18 pathologies différentes comme le diabète ou l’AVC, les problèmes cardiaques. Traiter l’ensemble de ces problèmes est une priorité absolue. La Fédération française des diabétiques nous a proposé de travailler avec d’autres associations concernées par les problèmes cardio-métaboliques pour sensibiliser l’ensemble des personnes fragiles à retourner consulter leurs professionnels de santé. Les associations de patients comme les professionnels de santé doivent informer ces personnes qu’elles doivent prendre soin d’elles. »

En savoir plus sur la campagne #revoirsonmedecin : https://www.facebook.com/revoirsonmedecin
Autres interviews vidéo : https://www.acteursdesante.fr/

La campagne #revoirsonmedecin est réalisée par 5 associations concernées par les maladies cardio-métaboliques : Alliance du Coeur, Collectif National des Associations d’Obèses (CNAO), Fondation de Recherche sur l’Hypertension artérielle (FRHTA), Fédération Française des Diabétiques et la Société Française de Santé Digitale (SFSD). La campagne conçue et médiatisée par les agences By Agency et  Lauma Communication  en partenariat avec Acteurs de santé Tv a reçu le soutien de Medtronic qui n’est pas intervenu dans le contenu éditorial.

Sur le même thème

Médecin des îles à Porquerolles

Reportage - On entend bien souvent parler des médecins de campagne mais beaucoup plus rarement des médecins insulaires.

Le rôle éducatif du pharmacien hospitalier auprès des patients 

Avec les chimiothérapies orales, les patients doivent être des acteurs à part entière de leur traitement, d’où l’importance ...

Covid-19, ce qui a changé avec les congrès en distanciel

Voir tous les soignants dans leur environnement nous a permis de voyager beaucoup plus que si nous assistions au congrès.

Quelles grandes évolutions pour l’anatomopathologie ?

La discipline d’anatomopathologie qui existe depuis le XVIIIe siècle consiste à corréler un symptôme d’un patient à une ...

Quelles perspectives pour l’anatomopathologie ?

La discipline de l’anatomopathologie évolue chaque jour : du tissu à la cellule, de la cellule aux molécules de surface ...

L’anapath est-il en contact avec les patients ?

Il est rare que les patients aient l’occasion de rencontrer leur anapath, pourtant cela peut arriver.

Quelle connaissance les anapaths ont-ils du patient ?

L'anapath s’il ne voit pratiquement jamais les patients, les connait pourtant parfaitement bien !

Quel impact du Covid-19 pour les anapaths ?

Les anapaths, tous comme les autres professionnels de santé, ont été impactés par la crise sanitaire.