Obésité - Prise en charge pluridisciplinaire pour causes multiples

Dr Guillaume POURCHER, chirurgien de l’obésité, Responsable du Centre de l’obésité, Institut Mutualiste Montsouris, Paris

Mal manger ou ne pas faire suffisamment d’activité physique et de sport sont des facteurs aggravants de la maladie, mais pas véritablement les causes. L'obésité est probablement l’une des maladies les plus complexes à comprendre.

Les causes de l’obésité sont multifactorielles
« L’obésité n’est pas une maladie isolée du comportement. Mal manger ou ne pas faire suffisamment d’activité physique et de sport sont des facteurs aggravants de la maladie, mais pas véritablement les causes. C’est probablement l’une des maladies les plus complexes à comprendre. »

4 grandes causes ont été identifiées qui peuvent intervenir en même temps
« La 1ère cause est d’ordre génétique, c’est un facteur très important : on reçoit un patrimoine, une tendance à l’obésité qui est transmissible de manière intergénérationnelle ; La 2ème grande cause relève de facteurs hormonaux. Des dérèglements hormonaux interviennent dans la maladie, généralement avec l’insuline ; La 3ème grande cause concerne les problèmes d’ordre microbiotique. Cela concerne les bactéries que nous avons dans les intestins, dans la bouche et qui font partie de nous. Nous avons presque trois fois plus de bactéries dans le corps que de cellules ! Ce microbiote intervient dans la maladie. En fonction du type de microbiote, nous avons une tendance à l’obésité plus importante ou pas ; La 4ème grande cause est d’ordre psychologique. Les traumatismes psychiques, très fréquents dans la population des personnes qui souffrent d’obésité, peuvent avoir des répercussions physiologiques. Ces quatre causes interviennent en même temps à des proportions différentes et ce n’est pas la faute du patient s’il est dans cette situation. »

La chirurgie, un moment important dans la vie du patient
« Passé le stade 2, soit au-dessus de 35 d’IMC, ce n’est pas normal, il faut se faire aider. La prise en charge peut parfois déboucher sur la chirurgie, seul traitement existant aujourd’hui. Il faut le faire bien en respectant 6 mois minimum de préparation et parfois, beaucoup plus. La chirurgie est un moment important dans la vie, il ne faut pas la faire à la va-vite. »

Une prise en charge multidisciplinaire globale du patient autour du chirurgien 
« Prendre en charge un individu dans sa globalité nécessite une prise en charge multidisciplinaire de la maladie. Autour du chirurgien, coordinateur de la prise en charge, va se former une équipe composée d’un médecin nutritionniste, d’une psychologue et d’un psychiatre dont les rôles sont différents, de coachs ou d’éducateurs sportifs, d’une diététicienne. Des patients experts qui ont suivi une formation vont également intervenir, ils ont un vécu et une expertise, véritables armes thérapeutiques pour le souffrant. Par ailleurs, l’obésité est une maladie très complexe qui détruit le corps à petit feu : le cœur, d’où l’intervention d’un cardiologue, mais aussi le poumon, le foie, donc toute la médecine est impliquée. Le gynécologue également. L’obésité multiplie aussi globalement par dix les risques de cancer. Cette prise en charge globale d’un individu et d’un corps est très importante. »

« Prévenir et soigner la maladie obésité » - Interview réalisée par Acteurs de santé Tv, en toute indépendance éditoriale, avec le soutien de Medtronic, à l’occasion de la Journée Mondiale de l’Obésité 2020 organisée par le CNAO (Collectif National des Associations d’Obèses).

En savoir plus : L'institut Mutualiste Montsouris https://imm.fr

 

 

Sur le même thème

L’obésité, une maladie chronique qui se soigne

Au-delà d’un IMC supérieur à 35, il faut surtout ne pas rester seul et se faire prendre en charge par une équipe multidisciplinaire.

Chirurgie de l’obésité - Se faire opérer ?

L’obésité morbide présente des risques de mortalité très importants. Le fait de se faire opérer diminue ces risques, ce ...

Chirurgie de l’obésité - Bien se préparer et se faire suivre à vie

J'ai suivi un parcours d'un peu plus de 6 mois pour préparer la chirurgie. Je suis maintenant suivi régulièrement et à vie.