Pansements et cicatrisation, quelles évolutions ?

Nicole AVAN, Infirmière, formatrice, Toulouse

L’avenir est à la formation des soignants et à une meilleure information auprès des soignés car un patient informé va être plus collaboratif et guérir mieux.

On a cessé de laisser la plaie se dessécher !
« La compréhension de la cicatrisation, le respect du derme, l’apport de nouveaux pansements qui respectent la plaie et absorbent les exsudats ont révolutionné la prise en charge des plaies depuis les années 60. La gélification - cette cellulose modifiée chimiquement qui devient un gel, épouse étroitement et absorbe tout ce qui est inutile dans la plaie - permet une excellente prévention de la surinfection bactérienne. L’avancée spectaculaire est qu’on a cessé de laisser la plaie se dessécher. L’apport de la thérapie à pression négative est elle-aussi un grand tournant. La chirurgie a fait de grands progrès avec notamment les greffes, la revascularisation tout comme la prise en charge globale de la plaie - évaluation, détersion, prise en charge de la douleur, biofilm… »

Le patient tient une place très importante dans la cicatrisation
« De nouvelles techniques et de nouveaux pansements vont très certainement faire leur apparition : sans doute des pansements intelligents qui détecteront des biofilms ou délivreront des substances actives sur la plaie. Une autre voie est l’aromathérapie qui peut se conjuguer avec des pansements neutres. L’avancée de la chirurgie est impressionnante tout comme les travaux sur la prévention des plaies et l’éducation thérapeutique qui souligne la place importante du patient dans la cicatrisation.

Sans doute, observera-t-on dans l’avenir, davantage de collaboration entre les soignants isolés à travers les réseaux de soins et la télémédecine, davantage de partenariats avec les laboratoires sur des recherches scientifiques. L’avenir est à la formation des soignants et à une meilleure information auprès des soignés car un patient informé va être plus collaboratif et guérir mieux. Donc, un avenir plutôt favorable à l’évolution de la prise en charge des plaies pour les patients. »

Interview réalisée lors des Journées de Cicatrisations 2019.
En savoir plus :
https://www.convatec.fr/
https://www.cicatrisations2019.org/

 

Sur le même thème

Les blessures de cheville sont nombreuses

Fracture, entorse, tendinite ou arthrose, des blessures aiguës ou chroniques.

La cheville, une articulation d’appui

La cheville est une articulation d’appui, c’est un cardan dont la prise en charge est compliquée.

La chirurgie pour prévenir les blessures de la cheville

Une bonne préparation physique avant une épreuve sportive, si on est blessé, une chirurgie préventive pour stabiliser une ...

Les thérapies cellulaires ont révolutionné la chirurgie de la cheville

Quelle est la grande innovation dans la chirurgie de la cheville ? PRP et Cellules souches pour régénérer les articulations.

Chirurgie de la cheville, le patient ne souffre plus

Etre opéré sans douleur et récupérer rapidement.

La cheville, articulation clé du sportif de haut niveau

Chaque sport a sa spécificité et des pathologies sont spécifiques à certains sports.

Un suivi médical permanent des sportifs de haut niveau

Un suivi constant par les médecins des clubs, un avis du chirurgien en cas de blessure quand nécessaire.

S’entraîner sans excès avant une course à pied

Si une douleur arrive de manière progressive, il faut savoir arrêter net pour ne pas aggraver la situation.

Mal à la cheville, consulter rapidement quand on a mal

Certaines douleurs sont parfois compliquées à expliquer et certains patients ne consultent pas assez vite parce qu’ils ont ...