Politique de santé 2019 : 4 grands chantiers

Claude LE PEN, professeur d’économie à Paris-Dauphine, Consultant pour IQVIA

Réforme des professions, lutte contre les déserts médicaux, numérisation et tarification à la qualité sont les 4 grands chantiers mis en route en 2019. Pas si simple de redessiner notre système de santé !

« La politique de santé va subir de grandes modifications en 2019 par rapport à ce qu’on connaissait traditionnellement. » 

Réforme des professions et lutte contre les déserts médicaux
« Quatre grandes directions sont à l’œuvre pour l’horizon 2022 et même au-delà. La première est la réflexion menée autour des professionnels de santé : formation, statut, lieu d’implantation, ville-hôpital, suppression du numerus clausus... Le deuxième chantier est celui de la proximité avec la création d’instances pour lutter contre les déserts médicaux, les CPTS (communautés professionnelles territoriales de santé), et d’hôpitaux de proximité. Ces hôpitaux sont sécurisés, ils ont des financements assurés qui ne dépendent pas de l’activité donc ils n’ont pas à chercher de patients, ils sont pérennes. » 

Un vaste mouvement de développement du numérique en santé
« Le troisième changement est la numérisation. Les services numériques en santé sont en explosion. On veut créer une énorme base de données pour pouvoir suivre et évaluer les traitements, les politiques de santé, et aussi la télémédecine et le télé-soins, pas simplement pour les médecins mais aussi pour les pharmaciens, les infirmièr(e)s et les paramédicaux. La santé, plutôt en retard sur les autres secteurs, rattrape son retard. » 

Passer d’une logique de tarification à la quantité à une tarification à la qualité
« Le dernier chantier est celui de la tarification et des rémunérations. Il s’agit d’un grand changement : passer d’une logique de rémunération à la quantité d’actes et de séjours dans les hôpitaux à une logique de la qualité avec des primes et des bonus financiers pour les professionnels de santé aussi bien en ville qu’à l’hôpital ; il leur faudra atteindre des objectifs en termes de qualité, de prescription, d’examens avec des protocoles... Ces bonus financiers sont destinés à devenir une part importante de la rémunération au détriment de la simple rémunération à l’acte.

Ces 4 chantiers fondamentaux vont prendre un certain temps à se mettre en place. Ce n’est pas si simple de redessiner notre système de santé de façon assez différente de celui que nous connaissons actuellement. »

Stéphanie Chevrel. 

Interview réalisée à l’occasion des Matinales de la FNIM, http://www.lafnim.com/actualite/marche-de-la-pharmacie-une-croissance-moderee-d-ici-a-2022-177.htm
En savoir plus :
http://www.lafnim.com

 

 

Sur le même thème

Malades chroniques, proximité et territorialité

Le pouvoir des patients est une réalité sur les territoires lorsque les conditions sont réunies pour que la collaboration,...

Maladie de Crohn, une épreuve qui se traverse avec les autres

Apprendre qu’on a une maladie de Crohn quand on est un jeune adulte est un moment dur. Etre bien entouré est une chance,...

Patient expert, remettre la maladie à sa juste place

Les patients experts accompagnent les malades pour leur permettre de se réapproprier leur vie. Il ne s’agit pas simplement ...

Plaies et cicatrisation, l’importance du réseau de soins

Les médecins et les soignants se forment progressivement aux pansements. Ils sont de plus en plus fréquemment interrogés ...

Information médicale et pratique des médecins

Une information utile et recherchée

Les médecins en phase avec les évolutions de la société

Interview réalisée dans le cadre de la présentation des résultats de l’étude FNIM-BVA-SPEPS sur l’impact de l’information ...

Le rôle des médias dans la prévention en Afrique

Nos confrères journalistes et les dirigeants des médias ont un rôle immense à jouer sur le territoire africain en matière ...

Info santé : les malades chroniques, des citoyens à part entière

Grâce à l’innovation, les malades sont en capacité de revendiquer une place active dans la société et la presse ne met pas ...