Pouvoir des patients, leurre ou réalité

Thomas SANNIÉ, Représentant des usagers AP-HP - CRSA Ile de France 

Le pouvoir des patients est à la fois une réalité car la démocratie sanitaire existe, mais aussi un leurre car on ne sait pas encore capter ceux qui sont les plus éloignés du système de santé.

"Les enjeux sont très nombreux pour les représentants des usagers avec le développement de la démocratie sanitaire".

Reconnaître l’expérience patient
"L’expérience des patients mérite d’être pleinement reconnue car elle permet d’améliorer leur qualité de vie et celle de leurs proches tout comme la qualité et la sécurité des soins. Pour cela, des terrains et des méthodologies de travail en commun doivent être explorés. Les institutions locales et régionales peuvent réussir à faire travailler des professionnels de santé hospitaliers et libéraux. C’est une question de culture et aussi de savoir-faire en terme d’animation, il existe de nombreux outils pour cela. Il faut aussi mettre en place un travail local entre projets communs".

Les gens aiment le concret, aiment faire ensemble
"Les bons directeurs d’ARS sont ceux qui voient loin, mais qui en même temps sont en capacité d’avancer concrètement. La reconnaissance de l’expérience patient permettrait de venir nourrir le travail réalisé sur les territoires autour de projets communs entre les professionnels de santé libéraux et hospitaliers, les administratifs et faire en sorte que la santé réponde aux besoins réels des gens. Les représentants des usagers au sein des conseils de surveillance et des directoires doivent faire prendre conscience aux hôpitaux et établissements de soins de la valeur de l’expérience des patients qui aidera professionnels de santé et administratifs à construire un soin adapté à la vie des patients en prenant en compte à la fois les bonnes pratiques et les dysfonctionnements qu’on connaît".

Le pouvoir des patients à la fois leurre et réalité
"Le pouvoir des patients est à la fois une réalité car la démocratie sanitaire existe, les associations de patients savent réagir en cas de crise sanitaire, mais aussi un leurre car on ne sait pas encore capter ceux qui sont les plus éloignés du système de santé. Aller à leur rencontre pour comprendre leurs difficultés à être en relation avec le monde du soin permettrait de construire un monde de santé fait pour eux, tout le monde y gagnera".

Interview réalisée lors de la Conférence sur le thème : « Pouvoir des patients : leurre ou réalité », organisée le 19 juin 2018 par les étudiants en formation continue du Master 2 Économie & Gestion des Etablissements de Santé, Université Paris-Dauphine.

Sur le même thème

Cancer, ériger la parole individuelle en instrument politique

Le cancer est une maladie sociale, les sciences humaines et les sciences sociales ont toute leur place dans les politiques ...

Cancer, prendre en charge le patient dans sa globalité

Nous devons faire en sorte que chaque patient en France puisse disposer des meilleurs soins quel que soit l’endroit où il ...

Cancer, analyser les relations de pouvoir

Débat organisé au Centre de Sociologie des Organisations Sciences Po - CNRS sur la place des sciences sociales dans les ...

Déserts numériques et déserts médicaux

On ne peut pas résoudre un désert médical s'il y a un désert numérique

L’éthique du patient expert

SpeedVision, Festival de la Communication Santé, « Ce n’est pas parce qu’on a une maladie qu’on a de facto, la légitimité ...

Cancer du sein métastatique, une maladie chronique

On peut vivre plusieurs années avec un cancer du sein métastatique.

SEP, 10 propositions pour améliorer la qualité de vie des patients et de leurs aidants

10 propositions concrètes, faciles à appliquer et qui, en 6 mois, peuvent transformer la vie des personnes atteintes de ...

Etre patiente experte Sclérose en plaques

Etre patiente experte consiste à suivre une formation pour construire une expertise basée sur l’expérience de la maladie.