Quelle connaissance les anapaths ont-ils du patient ?

Docteur Pomone RICHARD, médecin pathologiste, SMPF, Toulouse

L'anapath s’il ne voit pratiquement jamais les patients, les connait pourtant parfaitement bien !

Le Dr Pomone Richard, médecin pathologiste à Toulouse, membre du Syndicat des Médecins Pathologistes Français (SMPF), explique que le fait de ne jamais voir les patients est finalement assez paradoxal.

« En réalité, si nous ne rencontrons jamais les patients, nous les avons sous les yeux ! Nous sommes au cœur de leur problème : lorsque le patient consulte son médecin, il s’exprime avec des symptômes, tandis que le médecin pathologiste voit ce qui cause ces symptômes au patient.

Si « la santé, c’est le silence des organes* », la maladie apparait lorsque les organes se mettent à parler sous notre microscope. Nous nous retrouvons alors dans une sorte de tête à tête avec le patient. L’annonce que nous allons lui faire est le fruit de notre démarche intellectuelle qui va guider son traitement.

Le patient est tout le temps avec nous, nous le connaissons parfaitement par son prénom, son nom, sa date de naissance, par les renseignements que le prescripteur a indiqué sur notre bon d’examen, et surtout par cette part de lui-même que nous analysons !

Nous sommes également très proches de lui sans qu’il le sache quand nous sommes en réunion de concertation pluridisciplinaire et que nous décidons tous ensemble de son traitement.

Nous avons un rapport direct avec le corps du patient. Finalement, nous veillons sur lui en toute discrétion. »

*Paul Valery 

Interview réalisée en toute indépendance éditoriale par Acteurs de santé Tv avec le soutien du Syndicat des Médecins Pathologistes Français (SMPF).

En savoir plus : https://www.smpf.info/

 

Sur le même thème

S’approprier son corps pour accepter les traitements

Cancer du sein : avoir confiance dans son équipe pluridisciplinaire et s’appuyer sur les infirmières de coordination de ...

Au service des médecins dans l’intérêt des patients

Le Conseil de l’Ordre est né après la guerre, sous l’instigation du Général de Gaulle, pour venir en aide aux familles qui ...

Cancer du sein et test génomique

Test génomique, quelles sont les femmes concernées et qui pourraient éviter une chimiothérapie ?

Être à l’écoute du patient

« Le médecin doit savoir se mettre à la place du malade et pouvoir imaginer ce qu’il est en train de vivre pour l’aider ...

L’interview, soigner son image à chaque instant

"Réussir une interview" par Gaël de Vaumas & Stéphanie Chevrel et illustré par Gabs pour être parfaitement à l’aise face ...

Éviter les blessures de la cheville

Faire appel à un kiné car reprendre un sport sans préparation peut rapidement provoquer des entorses.

Un Collectif pour mieux faire connaître le cancer du sein triple négatif

Le Collectif Triplettes Roses veut améliorer l’accès aux essais cliniques.

Cancer du sein - Le Yoga du rire m'a sauvé

Soins de support - Le yoga du rire consiste à provoquer un rire intensionnel qui donne les mêmes informations au cerveau ...