Quelle différence entre un anapath et un biologiste ?

Docteur Pomone RICHARD, médecin pathologiste, SMPF, Toulouse

Anapath et biologiste, deux professions que l’on confond très souvent. On peut dire que le biologiste s’intéresse aux liquides et l’anapath aux solides.

Anapath et biologiste, le Dr Pomone Richard, médecin pathologiste à Toulouse, membre du Syndicat des Médecins Pathologistes Français (SMPF), précise le rôle de ces deux spécialistes.

« L’anapath et le biologiste sont tous les deux médecins. Ils ont comme point commun de travailler dans des structures appelées laboratoires, ce qui prête souvent à confusion entre les deux spécialités.

L'une des différences entre nos deux professions est que le biologiste s’intéresse aux liquides et l’anapath aux solides.
 

D'autre part, le biologiste est en contact avec le patient par l’intermédiaire de la prise de sang tandis que l’anapath fait la connaissance du patient, sans jamais le voir, par l’intermédiaire du prélèvement d’un petit bout d’un de ses organes.  

On pourrait aussi considérer que le biologiste regarde le reflet du fonctionnement des cellules dans le sang tandis que l’anapath regarde la place des cellules entre elles et dans l’organe du patient. 

Les patients n’ont pas de rapport direct avec le médecin pathologiste parce qu’il y a toujours cet intermédiaire : le praticien qui va leur prélever un petit bout de cellule et qui va le donner aux pathologistes. Néanmoins, il arrive que certains patients viennent, par exemple, pour faire des analyses d’urine qui renferment des cellules qu’il est parfois nécessaire d’examiner.

Nous sommes contents lorsque nous voyons des patients ! Nous aimerions en voir davantage et les encourageons à ne pas hésiter à nous appeler lorsqu’ils ont une question sur leur maladie. Nous faisons partie de leur équipe de soins. Quand les patients reçoivent leur compte-rendu du laboratoire d’anapath, il est préférable qu’ils ne regardent pas sur Internet, mais plutôt qu’ils prennent directement contact avec le laboratoire qui a fait l’analyse et demandent à parler au médecin dont le nom figure au bas du compte-rendu. C’est ce médecin qui a vu et analysé ce petit bout d’eux-mêmes et qui est le plus à même de leur expliquer ce qu’ils ont avec des mots simples. » 

Interview réalisée en toute indépendance éditoriale par Acteurs de santé Tv avec le soutien du Syndicat des Médecins Pathologistes Français (SMPF).

En savoir plus : https://www.smpf.info/

 

Sur le même thème

Continuum Plus, une meilleure coordination entre les soignants au plus près du patient

Les patients sous chimiothérapie orale peuvent rentrer dans un accompagnement à domicile avec leur infirmière libérale par ...

Qu’est-ce qu’un anapath ?

L’anatomopathologiste, profession méconnue du grand public, occupe une place centrale dans le système de soins.

Quelle place pour l’anapath dans l’équipe de soins ?

Le médecin pathologiste intervient à toutes les étapes du parcours de soins.

Parcours de soins, quelle mission pour l’anapath

Le pathologiste est totalement intégré dans le parcours de soins, du dépistage jusqu’au choix des traitements de chimiothérapie ...

Quelles missions pour l’anapath ?

Dépistage, diagnostic, ciblage de la tumeur, aide à la mise en place de traitements personnalisés..., nous intervenons à ...

Dépistage, quelle responsabilité pour l’anapath ?

Les médecins pathologistes ou anapaths jouent un rôle important dans la santé publique.

Quels contacts l’anapath a-t-il avec les cliniciens ?

La place de l’anapath dans le parcours de soins est un peu partout et nulle part à la fois ! Si notre rôle est vraiment ...

Combien y a-t-il d’anapaths en France ?

Nous sommes près de 1 600 anapaths en France, avec une moyenne d’âge de 50 ans. C’est une profession de plus en plus féminine.