Quelle relation l’anapath a-t-il avec les patients ?

Dr Marie-Pierre WISSLER, médecin pathologiste, SMPF, Lyon

La relation de l’anapath avec le patient est très proche ! On pourrait penser qu’on ne connaît rien de lui et pourtant...

Le Dr Marie-Pierre Wissler, médecin pathologiste à Lyon, membre du Syndicat des Médecins Pathologistes Français (SMPF), explique le rapport intime qu’ont les anapaths avec les patients qu’ils ne rencontrent jamais.

« La relation de l’anapath avec le patient est très proche ! On pourrait penser qu’on ne connaît rien de lui parce qu’on ne l’a jamais vu en face à face, mais en réalité on connaît énormément de choses sur lui.

Nous sommes au cœur de la prise en charge, à la croisée des chemins entre toutes les informations transmises par le radiologue quand, par exemple, il aura vu l’image sur son scanner, puis le chirurgien qui nous aura parlé de la tumeur et de sa situation par rapport aux organes. Quant à nous, nous allons voir la lame qui représente la tumeur en elle-même. Ce qu’on voit sur notre lame, c’est la vérité absolue. Nous en savons donc beaucoup sur ce patient qui malheureusement ne nous connaît pas, parce qu’effectivement, nous ne pouvons pas faire de diagnostic de certitude sans une multitude de renseignements cliniques.  

L’anapath est un médecin, ce n’est pas un simple technicien qui va juste analyser un petit bout du patient ! Nous sommes vraiment intégrés dans la chaîne de soins et apportons un diagnostic absolument indispensable pour la prise en charge du patient.

Nous devons aujourd’hui pouvoir maîtriser tous les outils de routine innovants à notre disposition comme les tests de biologie moléculaire. Nous disposons de fabuleux outils que nous devons pouvoir utiliser facilement et en toute liberté parce que nous voulons le meilleur pour nos patients.

Nous sommes attachés à la qualité de notre travail, nous nous remettons toujours en cause, nous formons en permanence. Demain, la pathologie numérique et l’intelligence artificielle, vont venir bouleverser nos façons de pratiquer notre métier, certainement pour le mieux. Cela va nous permettre aussi de changer notre façon de travailler et même de vivre, en améliorant encore la qualité de l’expertise de l’anapath. » 

Interview réalisée en toute indépendance éditoriale par Acteurs de santé Tv avec le soutien du Syndicat des Médecins Pathologistes Français (SMPF).

En savoir plus : https://www.smpf.info/

 

Sur le même thème

AKO@dom, un outil de pilotage pour un meilleur suivi des patients

AKO@dom est une plateforme qui permet de visualiser sur un écran, de manière synthétique, tous nos patients sous chimiothérapie ...

Quel rôle pour l’anapath en santé publique ?

Dépister ne sert à rien si on ne connait pas l’impact du dépistage pour prévoir les années futures, or nous ne disposons ...

L’intelligence artificielle va-t-elle transformer le métier des anapaths ?

La pathologie numérique et l’intelligence artificielle (IA) vont bouleverser les pratiques des anapaths.

Hôpital public : le numérique ne résoudra pas tout !

5/6 - Il y a en ce moment une tendance assez euphorique à penser que l’innovation va sauver l’hôpital, notamment l’innovation ...

Sondage urinaire intermittent - La réalité virtuelle au service des soignants et des patients

Sondage urinaire intermittent - L’auto-sondage concerne une population très large, pourtant, on en parle trop peu, il s’agit ...

Plaies et cicatrisations - Des vidéos en ligne pour les infirmières

32 consultations de plaies et cicatrisations en accès libre sur YouTube.

Malades chroniques, empêcher les complications !

#revoirsonmedecin, une campagne de sensibilisation pour éviter une rupture de la prise en charge des soins des malades chroniques ...

Dans le futur, une consultation sur deux pourra être réalisée en téléconsultation

J’ai subi une intervention pendant la période de confinement due au Covid-19. J'étais en confiance, tout s’est bien déroulé,...