Quelles grandes évolutions pour l’anatomopathologie ?

Docteur Pomone RICHARD, médecin pathologiste, SMPF, Toulouse

La discipline d’anatomopathologie qui existe depuis le XVIIIe siècle consiste à corréler un symptôme d’un patient à une lésion présente dans son organisme.

Le Dr Pomone Richard, médecin pathologiste à Toulouse, membre du Syndicat des Médecins Pathologistes Français (SMPF), explique les principales évolutions de cette discipline.

« C’est un médecin italien du XVIII siècle, Giovanni Battista Morgagni, (1682 - 1771), qui a initié les bases de la discipline d’anatomopathologie en reliant le symptôme à la lésion d’un tissu. C’est vraiment le principe de notre spécialité : corréler un symptôme d’un patient à une lésion présente dans son organisme.

Notre discipline a connu un essor considérable au XXe siècle car nous nous sommes intéressés aux cellules mais aussi aux petits éléments présents à la surface des cellules. Une partie de notre spécialité se base ainsi sur ce qu’on appelle l’immunohistochimie : nous observons les protéines à la surface des cellules pour mieux caractériser les cellules malades et classer avec beaucoup plus de précision les maladies. 

Depuis une vingtaine d’années, notre intervention n’a plus lieu à la surface des cellules mais à l’intérieur même du noyau des cellules, là où sont les gènes. Nous regardons ainsi aujourd’hui les gènes exprimés par les cellules, ce qui nous permet de les classer encore mieux. De cette classification, va découler le traitement le plus spécifique possible des cellules du patient. Il s’agit vraiment d’une médecine de précision que l’on pratique maintenant avec des thérapies singulières. 

Alors qu’autrefois tous les patients atteints de cancer recevaient un seul traitement qui tuait toutes les cellules quelles qu’elles soient, aujourd’hui, nous nous attachons à cibler les cellules propres à chaque patient pour mettre en place un traitement personnalisé propre à ce patient et non à un autre. »

Interview réalisée en toute indépendance éditoriale par Acteurs de santé Tv avec le soutien du Syndicat des Médecins Pathologistes Français (SMPF).

En savoir plus : https://www.smpf.info/

 

Sur le même thème

Médecin des îles à Porquerolles

Reportage - On entend bien souvent parler des médecins de campagne mais beaucoup plus rarement des médecins insulaires.

Le rôle éducatif du pharmacien hospitalier auprès des patients 

Avec les chimiothérapies orales, les patients doivent être des acteurs à part entière de leur traitement, d’où l’importance ...

Covid-19, ce qui a changé avec les congrès en distanciel

Voir tous les soignants dans leur environnement nous a permis de voyager beaucoup plus que si nous assistions au congrès.

Quelles perspectives pour l’anatomopathologie ?

La discipline de l’anatomopathologie évolue chaque jour : du tissu à la cellule, de la cellule aux molécules de surface ...

L’anapath est-il en contact avec les patients ?

Il est rare que les patients aient l’occasion de rencontrer leur anapath, pourtant cela peut arriver.

Quelle connaissance les anapaths ont-ils du patient ?

L'anapath s’il ne voit pratiquement jamais les patients, les connait pourtant parfaitement bien !

Quel impact du Covid-19 pour les anapaths ?

Les anapaths, tous comme les autres professionnels de santé, ont été impactés par la crise sanitaire.

Pourquoi devenir anapath ?

De foncer car c’est une spécialité passionnante qui implique une énorme émulation intellectuelle !