Reprendre une activité sportive après le confinement

Dr Christophe CERMOLACCE, chirurgien de la cheville, Paris & Marseille

Il faut penser à s’hydrater et à s’étirer, à respecter sa cardio-fréquence après avoir été à l’arrêt pendant de longues semaines pour éviter les blessures de la cheville.

Christophe Cermolacce est chirurgien orthopédiste à Paris et à Marseille. Il est spécialiste de la chirurgie de la cheville et plus spécifiquement, de la cheville des sportifs amateurs et des sportifs de haut niveau.

Davantage de blessure à la cheville pendant le Covid 19
« Pendant les différents confinements et déconfinements, nous avons pu constater davantage de blessures à la cheville, tant chez les sportifs amateurs que chez les sportifs de haut niveau. Le confinement a très certainement été, avec l’arrêt de l’exercice physique pendant plusieurs semaines, à l’origine de ces blessures. » 

Les muscles se sont mis à l’arrêt et les tendons au repos
« Nous avons observé davantage de ruptures du tendon d’Achille (tendon calcanéen) et des lésions musculaires beaucoup plus fréquentes tant chez les amateurs que chez les joueurs professionnels. Pendant le confinement, beaucoup de personnes n’ont pu pratiquer. Les muscles se sont mis à l’arrêt et les tendons au repos. Lorsque l’entraînement a repris, il y a eu forcément davantage de ruptures tissulaires. »

À la reprise, des lésions musculaires plus fréquentes
« Si nous n’avons pas observé plus de fractures chez les joueurs professionnels de rugby et de football, il est certain qu’il y a plus de lésions musculaires. Aujourd’hui, tous les effectifs sont touchés : à Paris, l’équipe du PSG s’est retrouvée pratiquement sans joueur avant. Il y a eu de nombreuses blessures musculaires dans pratiquement tous les clubs.
En ce qui concerne les rugbymans, les fractures sont fréquentes et reviennent de façon chronique dans ce sport. Si les opérations ont été stoppées pendant le confinement, elles reprennent aujourd’hui parce que le sport a repris, mais je ne pense pas qu’il y ait eu réellement une augmentation du nombre de fractures. »

S’hydrater correctement pour éviter des tendinites et autres lésions
Pendant plusieurs semaines, nos sorties ont été limitées à 1 heure et 1 km par jour, puis à 3 heures et à 20 kms par jour. Á la veille des fêtes, nous allons pouvoir reprendre le sport en extérieur comme nous le souhaitons. Le Dr Christophe Cermolacce apporte quelques conseils pour que la reprise se passe bien. « Le premier conseil est de ne pas passer directement d’une à trois heures de sport par jour, voire plus ! Le second est de favoriser l’hydratation et l’isotonique : il faut automatiquement partir avec une gourde contenant des produits spécifiques qu’on trouve en pharmacie ou sur Internet car, si le volume de sport augmente du jour au lendemain, il faut impérativement une supplémentation hydrique. Il faut avoir à l’esprit que lorsqu’on transpire, on transpire des ions. Il faut absolument respecter cette perte ionique en s’hydratant correctement pour éviter des tendinites ou d’autres lésions importantes. » 

Reprendre avec prudence ses activités sportives au quotidien
« C’est très positif qu’on autorise les gens à se déplacer, à marcher, à faire de la course à pied ou du vélo mais bien entendu, il faut garder de la prudence. Il faut penser à s’hydrater et à s’étirer, à respecter sa cardio-fréquence après avoir été à l’arrêt pendant de longues semaines. L’important, c’est qu’on va pouvoir reprendre ses activités sportives au quotidien. » 

« Le sport c’est la santé ! »

#sportsante #chevillesport #consultationpansements #revoirsonmedecin #teleconsultation #deconfinement 

En savoir plus : https://www.lachevilledusportif.com/ @C_Cermolacce

 

Sur le même thème

Médecin des îles à Porquerolles

Reportage - On entend bien souvent parler des médecins de campagne mais beaucoup plus rarement des médecins insulaires.

Le rôle éducatif du pharmacien hospitalier auprès des patients 

Avec les chimiothérapies orales, les patients doivent être des acteurs à part entière de leur traitement, d’où l’importance ...

Covid-19, ce qui a changé avec les congrès en distanciel

Voir tous les soignants dans leur environnement nous a permis de voyager beaucoup plus que si nous assistions au congrès.

Quelles grandes évolutions pour l’anatomopathologie ?

La discipline d’anatomopathologie qui existe depuis le XVIIIe siècle consiste à corréler un symptôme d’un patient à une ...

Quelles perspectives pour l’anatomopathologie ?

La discipline de l’anatomopathologie évolue chaque jour : du tissu à la cellule, de la cellule aux molécules de surface ...

L’anapath est-il en contact avec les patients ?

Il est rare que les patients aient l’occasion de rencontrer leur anapath, pourtant cela peut arriver.

Quelle connaissance les anapaths ont-ils du patient ?

L'anapath s’il ne voit pratiquement jamais les patients, les connait pourtant parfaitement bien !

Quel impact du Covid-19 pour les anapaths ?

Les anapaths, tous comme les autres professionnels de santé, ont été impactés par la crise sanitaire.