Réseaux sociaux, une forme de démocratisation de l’information

Patrick CASTEL, Sociologue, Sciences Po

Les réseaux sociaux favorisent la création de groupes d’échanges et de partage. La parole n’appartient plus aux seuls experts, les patients ont aussi le droit à la parole et leur parole peut être relayée.

"Je suis frappé par le traitement souvent sensationnaliste des questions de santé dans les médias."

Trop de sensationnel dans les médias
"Les journalistes se précipitent soit sur les nouvelles découvertes qui sont censées transformer la vie des patients, soit au contraire sur les grandes controverses. Il faudrait contrebalancer ces informations en abordant le côté moins spectaculaire de la vie des patients. Si on prend le cas de la médecine personnalisée du cancer qui a fait de nombreuses fois la Une des médias, elle ne va bénéficier pour le moment qu’à une minorité de patients. Il faudrait s’intéresser aux traitements plus fréquemment utilisés par les patients, aux problèmes qu’ils posent et à leur vécu."

"Il serait aussi préférable de ne pas traiter les désaccords comme des guerres de camp contre camp, mais de manière plus apaisée, car les désaccords sont normaux et même sains. Ces informations sont bien évidemment reprises et démultipliées sur les réseaux sociaux où le format de la prise de parole est tellement réduit qu’il favorise ces invectives et aussi les idées simples... qui ne sont pas toujours les meilleures !"

Les réseaux sociaux, du positif pour les patients
"Si la rapidité de circulation de l’information pose des enjeux de régulation, c’est en même temps une forme de démocratisation de l’information. Les réseaux sociaux favorisent la création de groupes d’échanges et de partage. La parole n’appartient plus aux seuls experts, les patients ont aussi le droit à la parole et leur parole peut être relayée."

Interview réalisée au Centre de Sociologie des Organisations de Sciences Po et du CNRS à l’occasion de la sortie de l’ouvrage « Les politiques de lutte contre le cancer en France » sous la direction de trois sociologues, Audrey Vézian, Pierre-André Juven et Patrick Castel et publié aux presses de l’EHESP.

En savoir plus : http://www.cso.edu/home.asp

 

Sur le même thème

Combattre les infox santé

Apporter la valeur de la preuve à vos actions et vos informations

De la comm' à l’info., une expertise de l’écriture journalistique

Le digital est bien évidemment au centre des préoccupations et des transformations des entreprises. Il est un pilier dans ...

Et la vie continue 110619

Il faut absolument que toutes les femmes de 25 à 65 ans puissent voir leur gynécologue pour se faire suivre et se faire ...

Cancer, entendre la fragilité et la vulnérabilité des patients 050619

Entendre ce que les personnes touchées par la maladie ont à nous dire sur leur vulnérabilité, leur fragilité qu’elle soit ...

Première Web Tv sur les plaies et cicatrisations 030619

Le laboratoire ConvaTec lance avec acteurs de santé, la première Web série consacrée à l’actualité des plaies et des cicatrisations....

Digital Opinion Leaders, ces nouveaux influenceurs dans la santé

Réseaux sociaux : pourquoi il faut y être. A l’ère du tout numérique, on ne peut plus concevoir une stratégie de communication ...

Santé numérique et territoires connectés 300519

Acteurs de santé Tv est partenaire média de l’ « Université des déserts médicaux et numériques » 2019.

Comprendre le paysage des politiques publiques de lutte contre le cancer 280519

Politiques du cancer, que peut apporter la sociologie ? Suivez sur acteurs de santé TV les différentes interventions du ...