Sondage urinaire intermittent - Écouter, rassurer, guider les patients et leur famille

Alice Douchet, kinésithérapeute - Centre Jacques Calvé - Fondation Hopale 

Les problèmes urinaires sont vraiment tabous. Les patients sont très contents d’avoir quelqu’un à qui en parler. Les séances de kiné permettent de leur apporter des renseignements et d’être guidés.

Le Centre Jacques Calvé de Berck-sur-Mer, Fondation Hopale, accueille les patients atteints d’une pathologie aiguë, les blessés médullaires – paraplégiques, tétraplégiques, les patients post-AVC et les post-traumatisés crâniens. Les patients atteints de pathologies neurologiques dégénératives chroniques comme la sclérose en plaques ou la maladie de Parkinson, tout comme certains patients atteints de pathologies plutôt isolées ou orphelines qui présentent des troubles urinaires sont aussi pris en charge.

Permettre aux patients de rentrer chez eux et de vivre de façon autonome 
« Hospitalisation complète ou de jour, le patient est reçu à son arrivée par un médecin, puis l’infirmière vient faire son bilan. Nous recevons alors une prescription de masso-kinésithérapie et allons pouvoir, nous aussi, faire notre bilan et analyser les déficits du patient. Les observations de tous les thérapeutes sont ensuite transmises au médecin et des réunions pluridisciplinaires de synthèse sont organisées permettant de faire le point tous ensemble et de définir ce que chacun d’entre nous doit apporter au patient pour lui permettre de rentrer chez lui et de vivre de façon autonome. Tous les patients bénéficient d’une séance de kinésithérapie et d’ergothérapie dès qu’ils entrent dans l’établissement. Nous définissons ensuite avec eux avec et l’ensemble des soignants, les objectifs thérapeutiques. Leur famille et leurs aidant peuvent être présents. »

Les kinésithérapeutes ont un rôle d’écoute, de conseil et de réconfort auprès des patients
« Les problèmes de fuites urinaires touchent tous les âges, à n’importe quel moment de la vie. Il ne faut pas hésiter à en parler car des moyens existent pour les traiter. Si les kinésithérapeutes n’ont pas la compétence pour le sondage intermittent qui appartient aux infirmières, ils passent souvent de 30 à 45 minutes avec les patients et le sujet peut être abordé. Le fait d’être avec eux régulièrement, de les masser, permet d’installer une relation de confiance. Un patient pressé d’aller aux toilettes va, par exemple, expliquer sa situation et ses problèmes. Il va donner certaines informations qu’il n’ose peut-être pas aborder avec le médecin et que les kinésithérapeutes vont transmettre aux soignants pour que le patient soit parfaitement pris en charge. Ils ont un rôle d’écoute, de conseil et de réconfort auprès des patients. »

Poursuivre en libéral le travail amorcé au Centre 
« Lors de son retour à domicile, le patient va poursuivre en libéral le travail qui a été amorcé au Centre. Il reçoit un courrier de sortie qui indique tous les soins reçus pendant son séjour et qu’il va pouvoir présenter à ses soignants de ville. Le kinésithérapeute va ainsi poursuivre en continuité les assouplissements et le renforcement musculaire. Tout comme les infirmières libérales, nous avons aussi un rôle de surveillance des complications. »

« Les problèmes urinaires sont vraiment tabous. Les patients sont très contents d’avoir quelqu’un à qui en parler. Les séances de kiné permettent de leur apporter des renseignements et d’être guidés. » 

En savoir plus :
#tourneeconvatec #SondageUrinaireIntermittent #gentlecathmeplus #autosondageurinaire

http://www.fondation-hopale.org/
www.gentlecath.fr  

Sur le même thème

Une communication couillue pour sensibiliser au cancer testiculaire !

« Un vrai film de boules 2 », un clip de Cerhom & Movember avec Bruno Solo pour briser le silence sur les cancers masculins.

Les nouvelles technologies au cœur de la lutte contre les épidémies 

Que retient-on de la lutte contre le coronavirus en termes de nouvelles technologies. Les applications de traçage et les ...

Les cliniques face à l'épidémie de Covid-19

Big Bang des politiques de santé - Nos hôpitaux sont-ils mieux préparés qu'au printemps ?

Les conséquences géopolitiques de la crise sanitaire débattues au Big Bang Santé du Figaro

La politique sanitaire française a fait l'objet de nombreuses critiques au printemps. Comment rebâtir une politique de santé ...

Autosondage urinaire : préserver l’autonomie des patients

Consulter son médecin rééducateur ou son urologue et faire des bilans urinaires réguliers pour vérifier l’absence de complications ...

Mobiliser les hommes pour se faire dépister des cancers masculins

Lever les tabous sur les cancers masculins, encourager les hommes pour qu'ils se mettent à nu devant leur médecin.

Maladie de Crohn et RCH - Aller chercher ces ressources que nous avons en nous

Tout être humain, après le parcours de la maladie, doit se faire violence pour avancer, puis se dépasser, tout simplement.

Les citoyens veulent acquérir des connaissances

Ne plus se vacciner est extrêmement dangereux, c’est se mettre en péril soit même mais aussi et surtout les autres. Il est ...