Surpoids et obésité - Apprendre aux enfants à se nourrir sans frustration

Axelle RABY, Diététicienne, Nutritionniste - Nouvelle Clinique Bordeaux Tondu

“Gros Patapouf”, un spectacle pour faire prendre conscience aux enfants des conséquences des discriminations.

“Dès la petite enfance, on peut apprendre à un enfant à bien s’alimenter.” 

Développer les connaissances alimentaires des enfants
“Les parents peuvent montrer l’exemple en rythmant la journée avec trois ou quatre repas avec la collation de l’après-midi, à heures plutôt régulières. Instaurer un temps convivial d’au moins 30 minutes, un temps de partage où chacun a sa place autour de la table permet de développer les connaissances alimentaires, de découvrir les légumes. Goûter différents produits permet d’éveiller les cinq sens de l’enfant. On peut aussi l’impliquer en cuisinant ou en allant faire les courses avec lui.”

Aucun aliment interdit pour éviter toute frustration
“Il ne faut interdire aucun aliment car plus on va se priver d’un produit, plus on va y penser et plus le risque de tomber dans un cercle vicieux, de se sentir mal et de craquer va être grand. Quelques erreurs sont aussi à éviter comme boire du soda pendant les repas principaux, manger du pain alors que le repas n’a pas commencé ou de demander à l’enfant de finir son assiette. Or, un enfant qui ne termine pas son assiette, n’a peut-être simplement plus faim.” 

“Gros Patapouf”, un spectacle pour faire prendre conscience aux enfants des discriminations
“Ce qui m’a plu dans le projet “Gros Patapouf”, spectacle de marionnettes pour les classes élémentaires, c’est de pouvoir interpeller les enfants dès le CP sur toutes ces notions de surpoids mais aussi plus globalement de discrimination. La première partie du spectacle illustre ces situations. Les enfants participent ensuite à la discussion en se projetant dans la vie de Victor, personnage principal tout en rondeurs, et en imaginant ensemble avec leur professeur, des solutions possibles qui pourront leur être bénéfiques lors d’autres situations de leur vie plus tard."

« Prévenir et soigner la maladie obésité » - Interview réalisée le 20 février 2020 par Acteurs de santé Tv, en toute indépendance éditoriale, avec le soutien de Medtronic à l’occasion du spectacle « Gros Patapouf » réalisé par Lysiane Decoin, comédienne marionnettiste, dans le cadre de la Journée Mondiale de l’Obésité organisée par le CNAO (Collectif National des Associations d’Obèses).

Dans le contexte de la pandémie de Covid-19, les représentations de "Gros Patapouf" ont été reportées.

Sur le même thème

Cancers, des défis sportifs pour encourager les patients à bouger

Un partenariat Kiplin / Patients en réseau

AKO@dom, se soigner à la maison en toute sécurité

Diagnostiquée d’un myélome multiple, un cancer de la moelle osseuse, il y a une dizaine d’années, Micheline Ruscher est ...

Obésité, la chirurgie a changé ma vie

Lorsque j’ai décidé de me faire opérer de mon obésité, je pesais un peu plus de 122kg pour 1,75 m. J'en pèse aujourd'hui ...

Tous saisis par l’émotion et canalisés par une énergie positive

La société ne montre pas spontanément les malades. Ce qui rend vraiment le calendrier patients extraordinaire, c’est qu’il ...

Avant d’être un malade, on est une personne !

Un calendrier qui fait du bien. L’idée est magnifique, toute en émotion, elle permet de découvrir le patient de manière ...

Maladies chroniques et VIH - Appeler les ados et les parents à sortir de l'isolement

Accompagner les jeunes adolescents et les jeunes adultes dans la prévention, l'éducation thérapeutique et les démarches ...

Une belle image de ce que peuvent faire les patients ensemble

Si chaque patient a une histoire qui lui est propre, on se rend également compte à quel point ces patients sont tous concernés ...

Reprendre une activité sportive après le confinement

Il faut penser à s’hydrater et à s’étirer, à respecter sa cardio-fréquence après avoir été à l’arrêt pendant de longues ...