Téléconsultations, un gigantesque potentiel !

Nicolas WOLIKOW, Fondateur de Qare

400 000 télé-consultations ont été effectuées en un an, dont 60 000 remboursées. On compte 400 millions de consultations en France.

Après plusieurs années passées au sein de grands groupes tels que L'Oréal, Sodexo ou Deutsch Telekom, Nicolas Wolikow co-fonde Dailymotion en 2005 avant de rejoindre Meetic en 2006. A partir de 2008, il occupe plusieurs postes de Direction Générale au sein d’International SOS, leader mondial de l’assistance médicale. Il co-fonde Qare en 2017.

Il est interviewé dans le cadre du Big Bang Santé du Figaro, sur le plateau du Figaro, par Gaël de Vaumas, directeur de la rédaction d'Acteurs de Santé Tv :

Un an après le la mise en place des téléconsultations médicales remboursées, quel bilan peut-on tirer ?

Quel est le nombre de téléconsultations réalisées en un an et combien ont été remboursées ?

Quel est le profil des personnes qui font appel à la téléconsultation ?

Quelles sont les principales pathologies concernées ?

Comment accélérer la montée en puissance des téléconsultations ?

Quel est le potentiel des téléconsultations en France ?

Extraits : 

 -    Il existe une vraie adoption du service de téléconsultation à la fois par les patients et les professionnels, ce qui était notre premier objectif.

-     Si le nombre de téléconsultations croît sans cesse, nous devons progresser collectivement sur les règles de leur remboursement. En effet, si les télé-consultations sont éligibles au remboursement, donc prises en charge par l’Assurance Maladie, dans les actes, c'est un peu moins le cas.

-    Selon les chiffres de l'Assurance Maladie, 60 000 télé-consultations ont été remboursées en un an alors qu'un peu plus de 400 000 télé-consultations ont été effectuées sur la même période Les 340 000 autres - qui peuvent être prises en charge par des mutuelles - ont été opérées par des acteurs divers dont Qare.

-    La tranche de la population la plus représentée chez Qare est plutôt la femme active, plutôt urbaine, d’une quarantaine d’années avec des enfants en bas-âge.

-    Nous ne sommes pas un service d’urgences, nous faisons du soin primaire comme, par exemple, du renouvellement de traitement, des visites à distance qui ne nécessitent pas d’examen clinique ou des symptômes type infection urinaire, démangeaisons, gastro, allergies, petites fièvres qu'un professionnel qui a connaissance de vos antécédents peut traiter à distance.

-    La pédagogie est nécessaire pour faire savoir que ce système existe. Ce qui est encourageant, c’est que lorsque les patients ou les médecins ont utilisé la téléconsultation, ils s’en servent beaucoup. Il faut donc déclencher son adoption.

-    Il y a 400 millions de consultations par an en France. Le potentiel est gigantesque, lorsque nous demandons aux médecins, ils pensent que 20 à 30% de leurs actes pourraient être effectués à distance tandis que les patients penchent pour 50 à 60%. La vérité doit se trouver entre les deux.

En savoir plus : #bigbangsante https://bigbang-sante.lefigaro.fr 

Sur le même thème

Cica’Clic, une application qui facilite la vie des infirmières et des patients

Cica’Clic permet de faire des ordonnances envoyées par mail à la pharmacie. N’importe qui peut ainsi aller chercher la commande,

La réalité virtuelle au service des soignants et des patients

Sondage urinaire intermittent - L’auto-sondage concerne une population très large, pourtant, on en parle trop peu, il s’agit ...

Prise en Charge des plaies, vers le tout numérique ?

Le tout numérique dans les plaies et cicatrisations s’applique surtout aux logiciels que l’on peut trouver sur les smartphones....

Da Vinci, le 1er robot opératoire au monde

On compte 5 000 robots dans le monde, 150 sont installés dans les cliniques et hôpitaux français, répartis sur l’ensemble ...

Des dispositifs médicaux toujours plus connectés

Aujourd'hui, l'innovation, le plus souvent connectée, consiste à apporter au patient ce dont il a besoin dans l’ensemble ...

Utiliser l’l.A. et les données de santé pour transformer notre système de santé

Tout l’enjeu est de faire comprendre aux acteurs de santé quels sont les usages souhaitables qui vont rendre notre système ...

Données de santé : vers une médecine plus précise et plus adaptée à chacun

Notre médecine est trop imprécise et impersonnelle, l'exploitation des données de santé doit permettre une médecine plus ...

L'impact du numérique et des nouvelles technologies sur les assurances

Si la nouvelle ère ouverte par le digital change la donne, l’humain est au coeur de la révolution digitale.

Données de santé : de nouvelles perspectives pour la recherche

Nous sommes à l’aube d’une vraie révolution dans la médecine et tout particulièrement dans le domaine de la cancérologie.