Télémédecine, téléconsultation, une solution pour la continuité des soins

Lina WILLIATTE-PELLITTERI, Vice-Présidente de la Société Française de Santé Digitale

Pendant le confinement, 24% des patients ont utilisé la téléconsultation pour avoir accès à leur médecin généraliste .

La téléconsultation a permis la continuité des soins pendant la pandémie de Covid-19
"Nous entendons parler de téléconsultation ou de télémédecine depuis de nombreuses années, et ce à juste titre, car cette pratique médicale, prise en charge sous certaines conditions par l’assurance maladie, est autorisée en France depuis 2019.
Pendant la crise sanitaire, la téléconsultation a permis aux médecins et aux patients de garder un lien qui permettait de garantir la continuité des soins tout en les préservant d’une éventuelle contamination par le Covid-19."

24% des patients ont utilisé la téléconsultation pour avoir accès à leur médecin généraliste
Pendant le confinement et selon l’étude menée par l’Institut B3TSI pour la Fédération Française des Diabétiques, l’Alliance du Cœur, le Collectif National des Associations d’Obèses (Cnao), La Fondation pour la recherche sur l’HTA et la Société Française de Santé Digitale, "parmi les personnes touchées par une maladie chronique ayant consulté leur médecin généraliste, 24% l'ont fait sous la forme d'une téléconsultation. Et pour celles qui ont consulté un spécialiste, ce pourcentage est de 28%. Il s’agissait d’une population plutôt jeune, entre 18 et 29 ans, et urbaine".

Consultation et téléconsultation sont complémentaires
"La téléconsultation est complémentaire de la consultation en présentiel. Son objectif n’est pas de remplacer le contact physique avec le médecin, mais bien d’être proposée et de permettre au patient et au médecin d’être en contact lorsque le contact physique n’est pas adapté ou pas forcément nécessaire."

Le médecin a un rôle pédagogique important, il doit expliquer la téléconsultation à ses patients
"Pendant le confinement, 61% des personnes interrogées n’ont pas fait usage de la téléconsultation parce que leur médecin généraliste ou leur spécialiste ne la proposaient pas. C’est certainement ce qui explique le manque de confiance des patients pour la téléconsultation. En effet, le médecin a un rôle primordial dans la communication et dans la création d’un contexte de confiance autour de cette nouvelle pratique médicale. Si le médecin lui-même n’y croit pas, il est clair que le patient ne va pas y croire non plus !"

Les patients qui ont utilisé la téléconsultation font confiance à cette pratique.
"Pour les personnes touchées par une maladie chronique qui ont consulté leur médecin généraliste depuis le déconfinement, 11% l'ont fait en téléconsultation. Pour celles qui ont consulté un spécialiste, ce taux est de 15%, c’est plutôt une bonne nouvelle ! Cela montre que malgré la possibilité de pouvoir revoir physiquement leur médecin, les patients qui ont utilisé la téléconsultation font confiance à cette pratique.
Les consultations en présentiel ont de leur côté largement augmenté, ce qui est tout à fait normal. Les patients ont eu besoin de revoir physiquement leur médecin, certainement parce que les examens cliniques étaient utiles, ce que la téléconsultation ne peut pas toujours permettre même si avec des objets connectés, des constantes peuvent être relevées depuis le domicile du patient."

La téléconsultation est un bel outil au service de la santé
"Par ailleurs, 4% de la population sondée souhaite dans les quatre prochaines semaines faire usage de la téléconsultation. On se rend compte qu’on a encore du travail à faire ! Parmi ces 4%, une population un peu plus âgée, de plus de 60 ans, souhaite poursuivre le contact avec son médecin via la téléconsultation.
La téléconsultation est un bel outil au service de la santé, elle permet comme cela a été démontré pendant la période de déconfinement de garder un lien de confiance entre les médecins et les patients qui ne doivent plus hésiter à revoir leurs professionnels de santé, soit physiquement, soit de manière dématérialisée."

En savoir plus sur la campagne #revoirsonmedecin :
https://www.facebook.com/revoirsonmedecin
Autres interviews vidéo : https://www.acteursdesante.fr/

La campagne #revoirsonmedecin est réalisée par 5 associations concernées par les maladies cardio-métaboliques : Alliance du Coeur, Collectif National des Associations d’Obèses (CNAO), Fondation de Recherche sur l’Hypertension artérielle (FRHTA), Fédération Française des Diabétiques et la Société Française de Santé Digitale (SFSD). La campagne conçue et médiatisée par les agences By Agency et  Lauma Communication  en partenariat avec Acteurs de santé Tv a reçu le soutien de Medtronic qui n’est pas intervenu dans le contenu éditorial.

 

 

Sur le même thème

Hôpital public : le numérique ne résoudra pas tout !

5/6 - Il y a en ce moment une tendance assez euphorique à penser que l’innovation va sauver l’hôpital, notamment l’innovation ...

Sondage urinaire intermittent - La réalité virtuelle au service des soignants et des patients

Sondage urinaire intermittent - L’auto-sondage concerne une population très large, pourtant, on en parle trop peu, il s’agit ...

Plaies et cicatrisations - Des vidéos en ligne pour les infirmières

32 consultations de plaies et cicatrisations en accès libre sur YouTube.

Malades chroniques, empêcher les complications !

#revoirsonmedecin, une campagne de sensibilisation pour éviter une rupture de la prise en charge des soins des malades chroniques ...

Dans le futur, une consultation sur deux pourra être réalisée en téléconsultation

J’ai subi une intervention pendant la période de confinement due au Covid-19. J'étais en confiance, tout s’est bien déroulé,...

Cica’Clic, une application réservée aux professionnels de santé qui facilite la vie des infirmières et des patients

Cica’Clic permet de faire des ordonnances envoyées par mail à la pharmacie. N’importe qui peut ainsi aller chercher la commande,

Prise en Charge des plaies, vers le tout numérique ?

Le tout numérique dans les plaies et cicatrisations s’applique surtout aux logiciels que l’on peut trouver sur les smartphones....

L'impact du numérique et des nouvelles technologies sur les assurances

Si la nouvelle ère ouverte par le digital change la donne, l’humain est au coeur de la révolution digitale.