Un défi sportif & solidaire - Combattre la maladie de Crohn à travers l’océan

Pierre-Louis ATTWELL, skipper de « Vogue avec un Crohn »

Vogue avec un Crohn, un défi sportif et solidaire pour sensibiliser le grand public à la maladie de Crohn et porter un message d’espoir en prouvant qu’on peut réaliser de belles choses quand on est atteint d’une maladie chronique.

Après avoir participé à la Solitaire du Figaro en 2018, le navigateur Pierre Louis Attwell, atteint d’une maladie de Crohn, se lance un nouveau défi de plus grande envergure : participer à la Transat Jacques Vabre 2019. Pour affronter ces nouveaux enjeux, il est accompagné par les mêmes partenaires que l’an dernier et salue leur fidélité - les laboratoires Mayoly Spindler, l’afa, Association François Aupetit, et MSD France. 

Participer à la Transat Jacques Vabre, un défi à la fois sportif et solidaire
« L’objectif est d’utiliser cet événement de course au large comme vecteur de communication pour porter nos valeurs de soutien et de combat contre la maladie de Crohn à travers l’océan. Nous voulons sensibiliser le grand public et porter un message d’espoir en prouvant qu’on peut aussi faire de belles choses quand on est atteint de maladies chroniques. » 

Bien se préparer avant la course
« Préparer une traversée de l’Atlantique est un peu différent que préparer une simple traversée de la Manche. La préparation technique du bateau tout d’abord est assez minutieuse. Avec mon co-skipper Calliste, nous analysons tout ce qui peut casser, toutes les pièces d’usure pour optimiser le bateau. La préparation personnelle est toute aussi importante, je travaille sur le physique dans une salle de sport, avec des entraînements de cardio, mais aussi sur le mental en faisant des séances de yoga. » 

Le yoga, une préparation mentale et aussi physique
« Pour un projet comme le mien, et atteint d’une maladie de Crohn, le yoga est un moyen de me recentrer sur mon corps. En course au large, on tire beaucoup sur son corps, parfois on a tendance à le mettre de côté ou à omettre les signaux qu'il nous envoie. Tous les grands champions de course au large pratiquent le yoga, ce moment permet de faire une pause dans la course et de se recentrer sur son corps, le temps de se régénérer un peu, parfois aussi de savoir quand faire une pause. Globalement, c’est être à l’écoute de son corps. »

Interview réalisée dans le cadre de la saison 2 de Vogue avec un Crohn, menée par les navigateurs Pierre-Louis Attwell et Calliste Antoine au départ de la Transat Jacques Vabre 2019, avec le soutien de l’afa et du laboratoire Mayoly Spindler, en partenariat avec acteurs de santé.

En savoir plus :
https://www.afa.asso.fr/ https://www.mayoly-spindler.fr/ https://vogueavecuncrohn.com/ http://www.acteursdesante.fr/

 

Sur le même thème

Obésité, la chirurgie a changé ma vie

Lorsque j’ai décidé de me faire opérer de mon obésité, je pesais un peu plus de 122kg pour 1,75 m. J'en pèse aujourd'hui ...

Tous saisis par l’émotion et canalisés par une énergie positive

La société ne montre pas spontanément les malades. Ce qui rend vraiment le calendrier patients extraordinaire, c’est qu’il ...

Avant d’être un malade, on est une personne !

Un calendrier qui fait du bien. L’idée est magnifique, toute en émotion, elle permet de découvrir le patient de manière ...

Maladies chroniques et VIH - Appeler les ados et les parents à sortir de l'isolement

Accompagner les jeunes adolescents et les jeunes adultes dans la prévention, l'éducation thérapeutique et les démarches ...

Une belle image de ce que peuvent faire les patients ensemble

Si chaque patient a une histoire qui lui est propre, on se rend également compte à quel point ces patients sont tous concernés ...

Reprendre une activité sportive après le confinement

Il faut penser à s’hydrater et à s’étirer, à respecter sa cardio-fréquence après avoir été à l’arrêt pendant de longues ...

L'autosondage urinaire facilite la vie des patients au quotidien

Faire un autosondage n’est pas quelque chose de dégradant pour la personne, mais au contraire lui facilite la vie.

Sondage urinaire intermittent, les bons gestes pour ne pas dépendre des autres

Pour son image corporelle, son autonomie et sa vie, c’est important que le patient puisse se sonder lui-même sans dépendre ...