Un référentiel de bonnes pratiques pour les plaies aiguës

Médecin en chef HUGUES, Hôpital d’instruction des armées, Legouest, Metz

Nous devons éduquer les patients à prendre soin de leurs plaies et à s’insérer dans un parcours de soins pour être partenaires.

Prendre en charge les plaies simples
"En tant que médecin militaire, nous devons être en mesure de prendre en charge les plaies simples de nos militaires dans la vie de tous les jours, comme des plaies plus complexes dans des situations de conflit telles que les plaies à armes blanches ou armes à feu. Or la plaie est un sujet relativement délaissé par les médecins par l’impression que la prise en charge ainsi que le domaine de la cicatrisation relevaient seulement des infirmiers."

"Je me suis notamment intéressé à l’utilisation des antiseptiques dans les camions des sapeurs-pompiers français et ai observé que les référentiels n’étaient pas tout à fait ajustés aux pratiques de terrain et n’apportaient pas toujours des protocoles uniformes. J’ai ainsi eu l’opportunité de proposer aux sociétés savantes en 2017 de faire évoluer le référentiel de bonnes pratiques mis en place en 2005 en les simplifiant dans de nouvelles recommandations parues en 2017."

Éduquer le patient 
"Les plaies physiques comme psychiques sont un tout cohérent dans la prise en charge d’un blessé de guerre. La blessure, l’hémorragie surviennent aussi en milieu civil, on le voit à travers les attentats qui sévissent en France depuis 2015. Nous devons éduquer le patient à prendre en charge ses plaies et à s’insérer dans un parcours de soins pour être partenaire et peut-être par la suite expert de ses soins." 

Interview réalisée lors des Journées de Cicatrisations 2019.
En savoir plus : https://www.convatec.fr/   
https://www.cicatrisations2019.org/

 

Sur le même thème

Cancer du poumon et thérapies ciblées - Rendre les patients autonomes

Les patients viennent de moins en moins faire de traitements par injection à l’hôpital de jour. Ils sont de plus en plus ...

Cancer du poumon - AKO@dom, fiabilité des données et gain de temps pour le patient et l’oncologue

Cet outil accessible, disponible aussi bien en consultation que sur son smartphone, permet de renforcer le lien avec le ...

Cancer et thérapies orales à domicile - Accompagner, coordonner et fluidifier le parcours de soins

l’oncologue propose aux patients de bénéficier d'AKO@dom, un accompagnement à domicile à la fois numérique et humain, réalisé ...

Nouveau rôle de l’infirmière dans le traitement des plaies, article 51

Si c’est bien souvent le médecin qui prescrit, c’est l’infirmière qui fait les soins et a la connaissance de la plaie.

Un vrai film de boules

Sensibiliser la population au cancer des testicules sur le ton de l’humour à travers un vrai film « de boules » à l’occasion ...

Sans Internet, pas de télémédecine ! Université des déserts médicaux et numériques

Des déserts médicaux et numériques toujours aussi nombreux et loin d’être désertiques ! Des citoyens y habitent et sont ...

Malades chroniques, proximité et territorialité

Le pouvoir des patients est une réalité sur les territoires lorsque les conditions sont réunies pour que la collaboration,...

Maladie de Crohn, une épreuve qui se traverse avec les autres

Apprendre qu’on a une maladie de Crohn quand on est un jeune adulte est un moment dur. Etre bien entouré est une chance,...