Un référentiel de bonnes pratiques pour les plaies aiguës

Médecin en chef HUGUES, Hôpital d’instruction des armées, Legouest, Metz

Nous devons éduquer les patients à prendre soin de leurs plaies et à s’insérer dans un parcours de soins pour être partenaires.

Prendre en charge les plaies simples
"En tant que médecin militaire, nous devons être en mesure de prendre en charge les plaies simples de nos militaires dans la vie de tous les jours, comme des plaies plus complexes dans des situations de conflit telles que les plaies à armes blanches ou armes à feu. Or la plaie est un sujet relativement délaissé par les médecins par l’impression que la prise en charge ainsi que le domaine de la cicatrisation relevaient seulement des infirmiers."

"Je me suis notamment intéressé à l’utilisation des antiseptiques dans les camions des sapeurs-pompiers français et ai observé que les référentiels n’étaient pas tout à fait ajustés aux pratiques de terrain et n’apportaient pas toujours des protocoles uniformes. J’ai ainsi eu l’opportunité de proposer aux sociétés savantes en 2017 de faire évoluer le référentiel de bonnes pratiques mis en place en 2005 en les simplifiant dans de nouvelles recommandations parues en 2017."

Éduquer le patient 
"Les plaies physiques comme psychiques sont un tout cohérent dans la prise en charge d’un blessé de guerre. La blessure, l’hémorragie surviennent aussi en milieu civil, on le voit à travers les attentats qui sévissent en France depuis 2015. Nous devons éduquer le patient à prendre en charge ses plaies et à s’insérer dans un parcours de soins pour être partenaire et peut-être par la suite expert de ses soins." 

Interview réalisée lors des Journées de Cicatrisations 2019.
En savoir plus : https://www.convatec.fr/   
https://www.cicatrisations2019.org/

 

Sur le même thème

Stop Covid, développer la responsabilité de chacun

Faire confiance à cette application française utile pour la société.

Trouver enfin un traitement pour le cancer du sein triple négatif

J'ai créé Les Triplettes Roses car j'ai été diagnostiquée d'un cancer du sein triple négatif. C'est un diagnostic qui a ...

Faire que plus jamais un enfant ne meurt de la méningite

Les enfants de moins de 4 ans et les adolescents entre 15 et 20 ans sont les plus concernés par cette maladie qui peut tuer ...

Journée Mondiale de l’Obésité - Prévenir et soigner la maladie

Plus que la prévention, la principale urgence est de dépister la personne qui souffre et de calculer son IMC, de façon à ...

eVeDrug veille aux effets secondaires des médicaments

Rendre hommage aux patients pour les 30 ans du Festival de la Communication Santé

L’apport de la sociologie dans la crise de l’hôpital public

6/6 - Nous sommes extrêmement pessimistes sur le futur de l’hôpital public car son niveau de financement n’est pas suffisant....

Cancer Sensibiliser les patients à l'importance de l'activité sportive

Eléonore pose en février dans le calendrier patients. Pouvoir refaire du sport a été très important pour moi. Ça m'a aidé ...

Prévenir les escarres : des recommandations en 2020

Nous analysons actuellement dans la littérature internationale, l’utilisation de pansements hydrocellulaires siliconés multicouches ...